A

119

Dossier : L'aménagement du fleuve et des rives de Loire de Nantes Métropole : L’invention d'un paysage

Date de publication : 17/02/2021

Sur près de 47 km de long, la Loire traverse 14 des 24 communes de la métropole nantaise. L’histoire de Nantes et de son agglomération s’inscrit fortement dans ce paysage fluvial et marque durablement son identité.

 


Carte d’altimétrie du secteur d’étude

Carte d’altimétrie du secteur d’étude

Date du document : 2019

Nantes doit son développement à sa situation géographique particulière, à la rencontre de la Loire fluviale et de la Loire maritime. Dans cet espace de l’entre-deux eaux, fermé au nord par l’extrémité du Sillon de Bretagne et dominé au sud par plusieurs plateaux, l’écoulement du fleuve de l’amont vers l’aval se heurte à l’énergie de l’onde de marée. Des pointements rocheux émergent dans cette plaine alluviale, soumise à la puissance des régimes hydrologiques, et forment les premières îles de Loire.

Au gré des dynamiques de dispersion des vases marines remontant l’estuaire depuis l’aval et des sables d’amont, de vastes étendues alluvionnaires, favorisant l’écoulement des eaux dans des bras secondaires du fleuve, caractérisent la géographie ancienne du territoire métropolitain.

Pourtant, la traduction paysagère de ce territoire de l’eau demeure complexe, mouvante et contrastée. Elle est la somme des effets cumulés de la vie du fleuve et de celle des hommes qui, très tôt, ont cherché à modifier ses contours pour l’adapter aux besoins de chaque époque, en particulier l’amélioration des qualités nautiques jusqu’au port de Nantes. A partir du 18e siècle, les opérations progressives d’endiguement du chenal de navigation et de réunion des îles entre elles dessinent le linéaire des rives de Loire que nous connaissons aujourd’hui.

L’opération d’inventaire du patrimoine des rives de Loire de Nantes Métropole, menée en partenariat avec la région Pays de la Loire, s’est donc attachée à déterminer les dynamiques à l'œuvre dans la construction de ce paysage fluvial. Modelées au fil des siècles, les rives de Loire de Nantes Métropole et leurs multiples aménagements traduisent, de manière particulière, le rapport entre l’homme et son milieu. Dans cet espace à la géographie longtemps incertaine, les processus de transformation du fleuve témoignent également de l’émergence d'intérêts divers, parfois contraires, entre l’État, les besoins du commerce, la science des ingénieurs et les pratiques traditionnelles des sociétés riveraines.

Articles en lien avec la thématique

Fleuve, rivières, estuaire

> Loire
> Erdre
> Sèvre
> Estuaire

Les aménagements du fleuve

> Iles et atterrissements
> Ligne des ponts : histoire et architecture (1/4)
> Ligne des ponts : un espace aménagé (2/4)
Ligne des ponts : habiter les îles (3/4)
> Ligne des ponts : l'eau, un atout économique (4/4)
> Digues et comblements (1/3)
> Digues et comblements (2/3)
> Digues et comblements (3/3)
> Gestion des confluences
> Confluence de l'Erdre et de la Loire (1/2)
> Confluence de l'Erdre et de la Loire (2/2)

Les îles de Loire [sur Nantes]

> Prairie puis quartier Madeleine (1/2)
> Prairie puis quartier Madeleine (2/2)
> Ile puis quartier Gloriette
> Iles Feydeau et de la Saulsaie (1/3)
> Iles Feydeau et de la Saulsaie (2/3)
> Iles Feydeau et de la Saulsaie (3/3)
> Ile Beaulieu
> Ile Prairie au duc
> Ile Lemaire
> Ile Videment

Focus sur l’ingénieur Médéric-Clément Léchalas et le bateau des ponts et chausées Léchalas

Voir aussi le dossier thématique spécifique sur les ponts de Loire