Aéroport
Places

Jusqu’en 1902, l’île Lemaire émerge à l’entrée du port, en face du quai d’Aiguillon. Située dans la zone la plus profonde du port, elle offre un mouillage pour les bateaux les plus imposants et sépare en deux le chenal d’accès au port : une voie longe le quai d’Aiguillon, une autre la Prairie-au-Duc. 

Carte Ile Lemaire au 18e siècle

Carte Ile Lemaire au 18e siècle

Date du document : 02/2021

Le chantier naval de l’île Lemaire

Comme toute île, ce territoire appartient tout d’abord au domaine royal qui l’aliène en 1601 et la vend à des particuliers. Ceux-ci utilisent la situation de l’île pour leurs activités professionnelles et y installent des habitations en 1734. 

Au début du 19e siècle, l’île Lemaire appartient à Louis Delaporte, un entrepreneur de lestage et délestage des bâtiments de mer qui possède également l’île Sainte-Anne. Il emploie ses îles comme chantier : la profondeur de la Loire autour de l’île Lemaire permet aux bateaux de mouiller tandis que les ouvriers procèdent au lestage ou au délestage des navires. Les pierres utilisées pour alourdir le navire sont jetées autour de l’île et participent à son enrochement, ce qui inquiète la Chambre de commerce. 

Un obstacle gênant la navigation

Après 1840, le souhait d’agrandir et de moderniser le port, l’installation des chantiers de construction navale et l’agrandissement du domaine public par l’assèchement de bancs de sable à l’ouest de la Prairie-au-Duc rendent l’île gênante pour la navigation.

Projet d'atterrissements à faire à la Prairie-au-Duc

Projet d'atterrissements à faire à la Prairie-au-Duc

Date du document : Fin 18e siècle - début 19e siècle

En 1845, l’île est mise en vente. C’est alors un espace arboré, planté d’oseraies, de saulsaie et de prés sur lequel une maison de trois logements – un en rez-de-chaussée composé de deux pièces regardant vers la rivière et deux à l’étage – ainsi que des magasins sont érigés. La Ville de Nantes s’interroge sur l’éventualité d’un rachat pour pouvoir l’araser afin d’aider au développement du port en agrandissant le chenal. L’île reste finalement la propriété d’un propriétaire privé, madame Blot, jusqu’en 1871. A cette date, elle est achetée par la Société des chemins de fer nantais qui l’utilise alors comme dépôt pour ses pierres et autres matériaux de construction.

Plan de l'île Lemaire, à joindre à la pétition de M. Brian

Plan de l'île Lemaire, à joindre à la pétition de M. Brian

Date du document : 1877

La disparition de l’île Lemaire

En 1878, l’île Lemaire entre dans le domaine public grâce au rachat des chemins de fer nantais par la Société des chemins de fer de l’État. En 1898, le projet de construction du quai des Antilles sur la rive ouest de la Prairie-au-Duc propose, dans un premier temps, de scinder l’île Lemaire pour intégrer sa partie orientale au nouvel ouvrage et supprimer sa partie occidentale.

Port de Nantes

Port de Nantes

Date du document : Avant 1902

Le 3 mai 1900, les travaux de construction d’un quai maritime au droit de l’île Lemaire sont déclarés d’utilité publique par le parlement. Le plan final du nouveau quai s’arrête aux limites orientales de l’île, sans utiliser sa surface. L’arasement est donc programmé afin de faciliter la navigation fluviale et l’entrée dans le port.

Les travaux commencent le 25 mars 1901. Le dragage, compliqué par la présence des enrochements, est effectué par l’entreprise Frot. Il commence par la partie aval de l’île et remonte vers le nord. 

Au début de 1902, l’île Lemaire a disparu.

Direction du patrimoine et de l'archéologie, Ville de Nantes / Nantes Métropole ; Service du Patrimoine, Inventaire général, Région Pays de la Loire
Inventaire du patrimoine des Rives de Loire
2021

En savoir plus

Tags

Contributeurs

Rédaction d'article :

Julie Aycard

Aucune proposition d'enrichissement pour l'article n'a été validée pour l'instant.