4212

Dossier : les ponts de la Loire

Date de publication : 16/02/2021

L’histoire de la ville est étroitement liée à celle de ses ponts. Pirmil, Cheviré, Trois-Continents, Bellevue, Haudaudine... Nantes est jalonnée par de nombreux ponts, comme autant d’étapes ponctuant le cours de la Loire. Aujourd’hui, 14 ponts, dont 3 réservés aux trains et un aux piétons, permettent aux habitants de l’agglomération nantaise de passer quotidiennement d’une rive à l’autre du fleuve, mais il n’en fut pas toujours ainsi…


La première ligne de ponts est formée à l’origine des ponts de la Poissonnerie et de Belle-Croix (disparus dans les comblements), du pont Audibert (ancien pont de la Madeleine), des ponts de Toussaints et des Récollets (également disparus dans les années 1920-1940) et enfin du pont de Pirmil. Ce fut le seul passage entre le nord et le sud de Nantes jusqu’à la fin des années 1960.

Avec l’aménagement de l’île Feydeau au 18e siècle, l’amorce d’une deuxième ligne des ponts est lancée avec la construction du pont de la bourse, du pont Maudit (tous deux disparus dans les comblements) et du pont Haudaudine. En 1841, la prairie de la Madeleine est désenclavée par l’édification du pont de la Rotonde. Enfin, en 1903, le pont Transbordeur est mis en place entre le quai de la Fosse et la Prairie-au-Duc afin d’acheminer les ouvriers se rendant dans les chantiers navals.

Il faut attendre le début des années 1960 avec le développement du trafic automobile et l’engorgement du pont de Pirmil pour que la construction d’une véritable seconde ligne de ponts devienne nécessaire. Celle-ci voit le jour en 1966, avec la construction tant attendue de deux nouveaux franchissements nord-sud : les ponts Georges-Clemenceau et Aristide-Briand.

La circulation routière ne cessant de croître, bientôt, les deux lignes de ponts ne suffisent plus pour absorber le trafic automobile. Dès lors, l’histoire des ponts nantais de la Loire s’accélère et de nombreux ouvrages voient le jour : pont de Bellevue (1970), pont Anne-de-Bretagne (1975), pont de Tblilissi (1979), pont de Cheviré (1991), ponts Willy-Brandt et des Trois-Continents (1995).

En 2010-2011, une « troisième ligne de ponts » est créée avec la construction des ponts Léopold-Sédar-Senghor et Tabarly.

La carte interactive vous permettra de retrouver l’ensemble des ponts disparus et actuels franchissant la Loire :

appli_pont.JPG

Les ponts sont également très présents dans les chansons populaires répertoriées à Nantes. Nous vous proposons cette petite sélection non exhaustive : « Le pont de Pirmil », « Les regrets des parents » et biens sûr « Sur le pont de Nantes » !

En savoir plus :

> Consulter nos dossiers sur l'inventaire du patrimoine des rives de Loire
> Consulter notre dossier sur l'histoire des ponts de l'Erdre

Autres actualités :

Dans le cadre des Journées européennes de l’archéologie, ACTA Archéo réalisera des démonstrations...

Date de publication : 05/06/2024

Le mardi 28 mai dernier a eu lieu une cérémonie particulière à deux pas de la Beaujoire : la...

Date de publication : 05/06/2024

Ce samedi 1er juin, plusieurs visites guidées sont organisées pour découvrir le patrimoine...

Date de publication : 31/05/2024