A

990

Dossier : patrimoine industriel (1er volet)

Date de publication : 22/07/2021

Nantes est le centre industriel le plus important de l’ouest de la France depuis le 18e siècle. Bâtiments de productions industrielles, architectures et aménagements portuaires, infrastructures ferroviaires et routières : ce patrimoine tant matériel que mémoriel confère à la ville une atmosphère unique. Il est le théâtre d’aménagements urbains et de reconversions architecturales depuis plus de trente ans. Le patrimoine industriel de Nantes aujourd’hui se découvre au détour d’une rue ou à l’échelle d’un quartier.


A travers le premier volet de ce dossier thématique, nous vous proposons la découverte de plusieurs sites industriels situés sur les quartiers de Nantes Erdre, Doulon-Bottière, Malakoff – Saint-Donatien et Saint-Félix.

Ce recensement est en partie issue du travail de recherche mené par Anaïs Mailet, étudiante en master recherches à l’université de Nantes. Afin de retrouver la trace de ces usines parfois de petites tailles, les registres de patentes entre 1915 et 1965 ont été dépouillés. Ces documents d’archives qui répertorient sur les taxes payées par les entrepreneurs informent sur le nom, la nature et la localisation des usines. Ainsi, 60 sites industriels sites ont pu être recensés.

Carte du patrimoine industriel

Carte du patrimoine industriel

Date du document : 01/2021

A partir du 18e siècle, les industries s’implantent principalement à proximité des voies de communication ferrées et fluviales. Ainsi, sur les quartiers étudiés, trois secteurs industriels émergent :

> Saint-Joseph-de-Porterie : avec la création de la voie ferrée Nantes-Châteaubriant en 1877, c’est un nouveau quartier industriel qui se développe au nord de Nantes pendant l’entre-deux-guerre avec notamment l’implantation de l’usine de construction de locomotives des Batignolles, Saunier-Duval, la mélasserie Arsène Bertin ou encore l’ancienne chocolaterie de la Compagnie Nantaise des Chocolats. D'autres patrimoines liés à l'activité industrielle de ce quartier sont mis en valeur dans notre parcours numérique «  A la découverte du patrimoine industriel autour des Batignolles ».

> Autour de l’ancienne gare d’Orléans : à proximité d’un ancien bras de la Loire puis de la gare se développe à partir du 18e siècle, l’un des plus anciens faubourgs industriels nantais avec les anciennes raffineries de la rue de Richebourg, puis s’implantent la Manufacture des tabacs, l’entreprise Saupiquet et sa conserverie.

> Les bords de l’Erdre : de la petite tannerie à la grande manufacture, en passant par les ateliers de construction de bateaux de l’île de Versailles, le quartier de l’Erdre présente un vaste panel d’activités, imbriquées entre les commerces du centre-ville et les maisons de maître des entrepreneurs : Tannerie Vincent, Ateliers Normand, le moulin militaire, la quincaillerie Aubert-Thouvenin, l'usine électrique Sully, la société Perdriel. L'histoire industrielle de l'Erdre est aussi à découvrir avec notre parcours numérique « Patrimoine industriel des bords de l'Erdre ».

Outre ces secteurs, d’autres usines se sont implantées au gré des opportunités foncières : Brissonneau, Manufacture d'orgues Debierre, Manufacture de meubles Leglas-Maurice, Teinturerie Brunet, Usine Cotelle et Foucher, l'usine des eaux de la Roche.

Bonne découverte !