Nantaise de Fonderies
Place Ladmirault

A

228

Manufacture d’orgues Debierre


Louis Debierre fonde sa manufacture d’orgues au 45 rue du Préfet-Bonnefoy en 1875. Il se constitue rapidement une clientèle importante dans le milieu catholique et devient l’un des plus célèbres facteurs d’orgues français à la fin du 19e siècle. Ses créations sont visibles dans plusieurs édifices religieux nantais, dont la cathédrale.

Louis Debierre et le métier de facteur d’orgues

Louis Debierre est né à Nantes en 1842. Il réalise son apprentissage dans l’entreprise familiale de menuiserie-ébénisterie. A 17 ans, il part à Paris pour se former à la facture d’orgues auprès d’Henri Thébault. Il entre ensuite à la manufacture d’harmonium Debain quelques mois avant de revenir à Nantes travailler auprès de son père. Fervent royaliste à l’éducation catholique, il se forge rapidement une clientèle dans le milieu catholique de l’Ouest. Il se marie en 1868 avec Anne-Marie Dupas, qu’il fait également entrer comme collaboratrice dans la société.

En tant qu’apprenti, il réalise déjà des chantiers de grandes envergures, comme à Saint-Léger-de-Cognac. La construction de l’orgue de la chapelle de l’Œuvre-de-Notre-Dame-de-Toutes-Joies lui ouvre les portes des églises et chapelles de Nantes. 

Grand orgue de l’église Notre-Dame-de-Toutes-Joies de Nantes

Grand orgue de l’église Notre-Dame-de-Toutes-Joies de Nantes

Date du document : 02-04-2016

Il est notamment appelé pour la reconstruction de l’orgue de la chapelle des Missionnaires-de-l’Immaculée ou la construction du grand orgue de chœur de la cathédrale de Nantes. Il fidélise sa clientèle en proposant un suivi des instruments en matière de restauration et de réglages. C’est aussi un homme qui innove tout au long de sa carrière. Il invente l’orgue portatif à soufflerie indépendante, les tuyaux à notes multiples, la fermeture pneumatique des sommiers et les appareils pneumatiques et électriques pour la translation du mouvement.

Louis Debierre arrive sur un marché qui est alors en plein essor. Le goût pour l’art musical est à la mode dans le milieu bourgeois, et la plupart des lieux de cultes catholiques se dote d’un orgue pour accompagner le chant religieux. L’activité est ainsi modifiée et réglementée : les facteurs d’orgues qui se déplaçaient auparavant d’ateliers en ateliers avec leurs outils doivent alors s’installer dans un atelier fixe et tenir une comptabilité.

Orgue de chœur de la basilique Saint-Nicolas de Nantes

Orgue de chœur de la basilique Saint-Nicolas de Nantes

Date du document : 04-06-2018

La manufacture d’orgues de Nantes

Un peu à l’étroit dans ses ateliers, Louis Debierre décide de se lancer dans la conception d’une manufacture, avec un espace suffisant à la facture des grandes orgues. Edouard Maxence, peintre nantais, participe au financement et devient son associé. 

Page de garde du devis de l’orgue de l’église Sainte-Anne de Nantes conçu par la manufacture Debierre

Page de garde du devis de l’orgue de l’église Sainte-Anne de Nantes conçu par la manufacture Debierre

Date du document : 1891

Louis Debierre achète un terrain à Saint-Clément pour la construction de la manufacture. Il confie la construction à l’architecte Mathurin Fraboulet, qui a conçu dans les mêmes années les bâtiments des Docks de l’Ouest boulevard de Stalingrad. Ce dernier construit la maison familiale de Louis Debierre et les ateliers autour d’une cour commune. Chaque espace est pensé pour y installer les différentes étapes de la fabrique des orgues. Il conçoit la façade principale de la manufacture, côté jardin, en rappel des façades d’églises, avec un fronton triangulaire et des grands vitraux aux arcs brisés. Ces particularités architecturales donnent un caractère unique au bâtiment industriel. Après la fermeture de la manufacture en 1980, le site reste quelques années en friche avant d’être remanié et réhabilité en logements en 1990.

Direction du patrimoine et de l'archéologie, Ville de Nantes/Nantes Métropole
2018

En bref...

Localisation :

Préfet Bonnefoy (rue) 45, NANTES

Date de construction :

1875

Auteur de l'oeuvre :

Fraboulet Mathurin (architecte)

Typologie :

architecture industrielle

En savoir plus

Bibliographie

Legal, Pierre, L’orgue à l’épreuve de l’industrie : La manufacture Debierre, MeMo, Nantes, 2005 (Collection Carnets d’usines)

Pages liées

Orgues

Cathédrale

Conserverie Saupiquet

Tags

Contributeurs

Rédaction d'article :

Anaïs Mailet

Aucune proposition d'enrichissement pour l'article n'a été validée pour l'instant.