373

Dossier : l’île Feydeau

Date de publication : 31/10/2023

L’île Feydeau est l’un des témoignages les plus remarquables des transformations urbaines de Nantes au 18e siècle. Ayant perdu son caractère insulaire suite aux comblements de la Loire, elle illustre à la fois la vitalité économique de Nantes à cette période et les aménagements urbains modernes entrepris pour rompre avec la ville médiévale et ses fortifications.


Initié par le maire de Nantes Gérard Mellier, l’île Feydeau est un quartier aménagé à partir de 1723 sur les grèves occidentales de l’îlot de la Saulzaie. Cette petite île de la Loire, occupée essentiellement par des pêcheurs et des auberges, se situait face à l’entrée sud de la ville. 24 actionnaires sont réunis pour financer ce projet urbain titanesque qui nécessite de lourds travaux pour rendre constructibles les grèves sablonneuses. L’architecte de la ville Jacques Goubert impose un plan d’alignement et des règles architecturales strictes aux propriétaires des parcelles souhaitant y faire construire un immeuble de rapport. La manière dont il conçoit ce nouveau quartier s’inscrit pleinement dans une vision nouvelle de l’urbanisme au 18e siècle. Les immeubles doivent être construits en pierre et non plus en bois. Les saillies sur la voie publique sont strictement encadrées afin de concevoir des rues droites et régulières. Si une plus grande liberté est autorisée aux architectes à partir de 1743 quant à la composition et la décoration des façades, le plan d’urbanisme de Goubert doit être respecté.

L’aménagement de ce nouveau quartier est permis grâce à la prospérité économique que connaît Nantes au 18e siècle. Une prospérité qu’elle doit à la vitalité de son commerce maritime, et en particulier à la traite atlantique qui fait la fortune de plusieurs négociants et armateurs négriers ayant investi dans un projet immobilier sur l’île Feydeau. C’est pour eux une manière de légitimer leur rang social élevé et de percevoir d’autres sources de revenus en cas de crise du commerce maritime. Toutefois, les propriétaires d’immeubles ne sont pas tous issus du milieu du négoce. On compte également parmi eux des architectes ou des officiers de l’administration. De surcroît, la majorité des appartements étant destinée à la location, certains sont occupés par des personnes issues de milieux plus modestes.

Ce dossier vous propose de découvrir différentes thématiques liées à l’histoire de l’île Feydeau.

Aménagement et architecture de l’île Feydeau :

> Ancienne île de la Saulsaie
> Aménagement de l’île Feydeau
> Île Feydeau du 19e siècle à nos jours
> Immeubles de l’île Feydeau : un album photo commente la composition des façades des différentes bâtisses.
> Rues de la Haute-Saulzaie et Basse-Saulzaie
> Place de la Petite-Hollande
> Square Jean-Baptiste Daviais
> Mascarons
> Les ponts de l’île disparus : pont de la Belle-Croix ; pont de la Poissonnerie ; pont Maudit ; pont de la Bourse
> Le parcours « À la découverte des maisons de l'Ile Feydeau »

Équipements publics de l’île Feydeau aujourd’hui disparus :

> Bains publics Jourdain
> Poissonnerie Feydeau
> Chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours
> Marché couvert de la Petite-Hollande

Personnalités liées à l’histoire du quartier :

> Négociants
> Gérard Mellier
> Christophe-Clair Daniel de Kervégan

Direction du patrimoine et de l’archéologie, Ville de Nantes/Nantes Métropole

Autres actualités :

Le 2 mai 2019 était lancée la plateforme Nantes Patrimonia. En 5 ans, l’outil de découverte...

Date de publication : 07/02/2024

Le jeudi 22 février à 17h30, les Archives départementales de Loire-Atlantique accueillent l’historien...

Date de publication : 07/02/2024

Du 24 février 2024 au 22 septembre 2024, le Chronographe présente sa nouvelle exposition temporaire...

Date de publication : 02/02/2024