Bandeau
Ancien pont de l'Écluse Hôtels de ville de Doulon et de Chantenay

1687

Square Jean-Baptiste-Daviais


En 1933, à la fin des travaux de comblement des bras de Loire qui entouraient l’île Feydeau, la décision est prise de créer un jardin sur les fondations de l’ancien marché couvert afin d’offrir aux Nantais traumatisés par les comblements un nouvel espace de promenade.

Un hémicycle sublimé par la végétation

Étienne Coutan, architecte de la ville de Nantes, pilote le projet. Il propose d’utiliser les déblais du marché couvert de la Petite-Hollande pour remblayer les alentours et délimiter le contour du futur jardin avec de la terre végétale. Afin d’éviter le surcoût des bordures et des grilles, il crée un square en creux selon un principe qu’il a adopté en plusieurs occasions à Nantes. Afin de lancer un message fort aux Nantais, la construction du jardin commence par la plantation des arbres avant même la mise en place d’un plan ou des substructures.

Le jardin forme un hémicycle dont la forme est soulignée par la végétation et au centre duquel un bassin circulaire est aménagé. Il est accessible par des escaliers ouverts dans les axes de la composition, et par des rampes situées dans les angles. Les clôtures, les escaliers et les locaux de service de la face orientale sont traités avec des blocs de granit taillés.

Plan et coupe du square de la Petite-Hollande

Plan et coupe du square de la Petite-Hollande

Date du document : 11-04-1934

Le square de la Petite-Hollande ouvre en 1935 et l’administration municipale, tenant compte de la proximité des squares de la Bourse et de l’Hôtel-Dieu, décide d’en réserver l’usage « aux dames et aux enfants ». Sur le pourtour extérieur, des bancs à l'usage de ceux qui n'étaient pas admis dans l’enceinte du square sont installés. En 1940, Étienne Coutan inscrit le square dans un projet plus large de promenade végétale entre le château et le quai de la Fosse.

Activités sur les bords du bassin du square de la Petite-Hollande

Activités sur les bords du bassin du square de la Petite-Hollande

Date du document : début du 20e siècle

Un hommage à une figure de la résistance

Le 17 mai 1946, le conseil municipal attribue au « square de la Petite-Hollande », le nom de Jean-Baptiste Daviais, militant associatif rezéen. Fondateur de la Fédération des amicales laïques de la Loire-Inférieure et résistant, il est mort en captivité à Dachau, le 9 janvier 1945. Un buste de Jean-Baptiste Daviais, œuvre en bronze d'Alfred Benon, y est placé après la guerre.

Square de la Petite-Hollande

Square de la Petite-Hollande

Date du document : 20e siècle

En 1984, l’espace végétal est agrandi par une pelouse de forme ovoïde qui relègue les voitures sur le grand parking. En 2013, l’espace vert devant le square Daviais est aménagé en station gourmande dans le cadre de « Nantes capitale verte de l’Europe 2013 ».

Julie Aycard
Direction du patrimoine et de l'archéologie, Ville de Nantes / Nantes Métropole ; Service du Patrimoine, Inventaire général, Région Pays de la Loire
Inventaire du patrimoine des Rives de Loire
2021

Aucune proposition d'enrichissement pour l'article n'a été validée pour l'instant.

En bref...

Date de construction : 1933

Auteur de l'oeuvre : Coutan Étienne (architecte)

Typologie : architecture de jardin et des espaces verts

En savoir plus

Pages liées

Dossier Feydeau

Dossier Habitat et urbanisme des bords de Loire

Ancien marché couvert de la Petite-Hollande

Place de la Petite-Hollande

Jean-Baptiste Daviais

Tags

Comblement Gloriette - Feydeau Jardin public Loire Île

Contributeurs

Rédaction d'article :

Julie Aycard

Vous aimerez aussi

Solidarité pendant la Première Guerre mondiale

Société et culture/ Événement historique

Le 1er août 1914, le gouvernement français annonce la mobilisation générale. La guerre, que les soldats voyaient terminée avant l’automne, ne prend fin qu’en 1918. Elle entraîne dans...

Contributeur(s) :Archives de Nantes

Date de publication : 30/06/2022

1504

Au Moyen Âge, le port de Nantes est essentiellement concentré sur une activité fluviale. Les toues, les escaffes ou les gabarres, bateaux à fond plat typique de l’espace ligérien dont...

Contributeur(s) :Julie Aycard , Julien Héon

Date de publication : 10/03/2021

2837

Chocolat

Société et culture

Aucun des grands noms de l’histoire industrielle du chocolat n’est aujourd’hui associé à la cité ligérienne, mais Nantes n’est pas sans lien avec la saga de cet aliment sucré produit...

Contributeur(s) :Bertrand Guillet

Date de publication : 22/02/2019

2746