612

Dossier : la plaisance à Nantes

Date de publication : 02/06/2023

Nantes figure parmi les premières villes de France où s’ancre la plaisance, vers 1850. Cette tradition de la navigation fluviale de loisir et sportive se poursuit jusqu’à nos jours. Elle est à l’honneur lors de manifestations culturelles comme les Rendez-vous de l’Erdre, et nombreuses sont les associations locales qui œuvrent à la promotion de la plaisance et à la protection de bateaux anciens.


Au 19e siècle, la plaisance se développe à Nantes à la faveur de l’arrivée du chemin de fer. Ce moyen de transport moderne permet aux Parisiens, amateurs de plaisance et propriétaires de bateaux, de se rendre en province pour assister aux régates et naviguer. Le développement économique de Nantes favorise également l’émergence d’une classe industrielle et commerçante prospère qui s’adonne à cette pratique dans son temps libre.

La première régate nantaise officielle est ainsi organisée en 1847. Elle est suivie une décennie plus tard de la création des premières sociétés nautiques, comme la Société nautique de Nantes en 1857, ou le Sport Nautique de l’Ouest en 1882. Réunissant les navigateurs, elles ont pour objectifs de défendre leurs intérêts et de faire la promotion du nautisme à travers l’organisation de régates.

Régate à Trentemoult

Régate à Trentemoult

Date du document : vers 1895

La pratique de la plaisance est une aubaine pour les constructeurs navals nantais. Ils ne se consacrent pas seulement à la fabrication de bateaux servant l’industrie et le commerce local, mais innovent aussi dans le nautisme, à l’image des chantiers Blasse. Les chantiers nantais se spécialisant notamment dans la construction de yachts à voiles et à coque en métal, dont certains existent encore aujourd’hui, comme le Vezon (1887) et le Vétille (1893).

La première moitié du 20e siècle est marquée par une baisse de la popularité de la plaisance. Ce recul est lié au déclenchement des deux guerres mondiales et à l’imposition de normes internationales contraignantes qui restreint la pratique. La plaisance connaît cependant un renouveau à partir des années 1950 en France, à la faveur des congés payés et du développement des activités touristiques qui en découlent.

Ce dossier revient sur l’histoire de la plaisance à Nantes à travers des portraits de bateaux d’époque, mais aussi la présentation de chantiers et d’architectes navals à qui l’on doit de remarquables modèles de voiliers et canots.

> Bateaux du patrimoine : un album photo vous permet de découvrir les bateaux historiques préservés jusqu’à nos jours !
> L’histoire du nautisme

Des exemples de bateaux de plaisance encore en activité :
> Saint-Michel II
> Vétille
> Thétis
> Muscadet
> Vezon
> Belem : ce navire de commerce est transformé en yacht de plaisance en 1914.

Quelques architectes navals locaux :
> Eugène Cornu
> Francis Chaptois
> Talma Bertrand

Des lieux de construction de navires de plaisance :
> Chantiers de construction navale sur les rives de l’Erdre
> Chantier naval Raguenault et Chaptois

Autres actualités :

Le 2 mai 2019 était lancée la plateforme Nantes Patrimonia. En 5 ans, l’outil de découverte...

Date de publication : 07/02/2024

Le jeudi 22 février à 17h30, les Archives départementales de Loire-Atlantique accueillent l’historien...

Date de publication : 07/02/2024

Du 24 février 2024 au 22 septembre 2024, le Chronographe présente sa nouvelle exposition temporaire...

Date de publication : 02/02/2024