Pont de la Motte-Rouge
Chantiers de construction navale sur les rives de l’Erdre

Le « Muscadet », élu voilier du siècle en 2000, est un bateau né à Nantes grâce à l’architecte Philippe Harlé et aux chantiers Aubin.

Un coup de maître

En 1963, un jeune architecte, Philippe Harlé, vient bousculer les habitudes des chantiers Aubin pour réaliser son premier projet : un petit croiseur à bas coût. Ensemble, ils vont réfléchir au mode de construction et à l’optimisation des matériaux. Le chantier Aubin, alors installé sur l'Erdre, déménage à Rezé pour créer une grande production de ces sloups en contreplaqué.


Présenté au salon nautique de 1963, le bateau coûte un tiers de moins que ses concurrents. Il provoque l’engouement : la robustesse de la coque et du gréement, la plage avant ceinturée d’un puissant pavois et le cockpit profond inspirent confiance. Il surprend également par sa coque à bouchain en forme de sifflet.

<i>Le Muscadet</i>

Le Muscadet

Date du document : 28-08-2010

Une référence aux coteaux nantais

« Puisque tous les noms sympas de vents et de poissons étaient déjà pris », Philippe Harlé nomme son bateau Muscadet en référence aux coteaux nantais qui l’avaient vu naître, et dans l’espoir d’avoir signé « un bon cru ».

 

Adapté à la vie en mer

Le Muscadet, avec sa forme particulière, permet de pratiquer la croisière côtière ou hauturière, la régate et la glisse. Il se fait remarquer par sa participation régulière à la mini-transat (traversée de l’Atlantique réservée aux bateaux moins de 6,50 m).


C’est pourtant un petit bateau de 6,40 m de long et d’une hauteur sous le barrot de seulement 1,27 m. Mais Philippe Harlé a particulièrement soigné l’habitacle : deux banquettes sont aménagées dans le carré, un bloc cuisson est positionné à bâbord, une table à cartes en face et une couchette double est nichée dans la pointe avant.

 <i>Le Muscadet</i>

Le Muscadet

Date du document : 12-09-2009

Un nouvel engouement

Le « Mumu », comme l’appelle ses inconditionnels, est fabriqué jusqu’en 1979, vaincu par la concurrence des voiliers en polyester. En 1987, l’association des propriétaires de Muscadets se constitue. Sous son influence, les vieux bateaux ressortent des hangars. Ces objets de collection ont toujours bon pied bon œil et leurs propriétaires n’hésitent pas à les sortir par tous les temps.


Direction du Patrimoine et de l'Archéologie, Ville de Nantes / Nantes métropole

2019

En savoir plus

Tags

Contributeurs

Rédaction d'article :

Julie Aycard

Aucune proposition d'enrichissement pour l'article n'a été validée pour l'instant.