Batignolles
Dockers

Georges Prampart (Nantes, 1928 – Nantes, 2013

A

105


Chaudronnier de formation, il adhère à la CGT dès son entrée en apprentissage aux Chantiers de la Loire en septembre 1945. Il s’engage parallèlement dans l’Union de la jeunesse républicaine de France et intègre la cellule d’entreprise du PCF des chantiers.

Georges Prampart

Georges Prampart

Date du document : 06-02-1964

Orateur talentueux à l’esprit vif et au fort tempérament, « Jojo » est choisi par ses pairs pour seconder Gaston Jacquet, secrétaire du Syndicat des métaux de Nantes, pendant le long conflit social de l’été 1955. En 1961, il est élu à la direction de ce syndicat, et en 1970 à celle de l’Union départementale. Partisan de l’unité d’action, il est un des rares dirigeants de la CGT à s’opposer frontalement à la ligne confédérale défendue par Henri Krasucki, et à celle qu’incarne Georges Marchais dans le PCF. Ces choix conduisent à sa mise à l’écart : il n’est pas réélu en 1979 au bureau fédéral du PCF et, mis en minorité au sein de la CGT départementale en 1982, il abandonne peu après ses responsabilités syndicales.

Georges Prampart est ainsi le symbole d’une génération militante, née dans la grève de 1955, qui a dû affronter l’effondrement de la métallurgie nantaise et l’effacement du monde ouvrier qui lui était lié.

Extrait du Dictionnaire de Nantes
2018
(droits d’auteur réservés)

En savoir plus

Tags

Contributeurs

Rédaction d'article :

Christophe Patillon

Aucune proposition d'enrichissement pour l'article n'a été validée pour l'instant.