Jean-Baptiste Daviais (21 juillet 1878 – 9 janvier 1945)
Maillé-Brézé

A

162

Cité des Bourderies

Contribuer

Contribuer


La Cité des Bourderies est construite à l’initiative de l’OPHBM (Office Public d'Habitations à Bon Marché) dans les années 1930. À l’époque, il s’agit d’une des plus importantes opérations immobilières de l’Office Public. Située entre la rue des Bourderies et la rue Étienne Hervais, elle s'organise autour des rues de Monastir, de Pornic et de Roubaix.

Une initiative de l’OPHBM

En 1930, l'Office Public d'Habitations à Bon Marché de Nantes dresse les plans du « groupe des Bourderies » pour un projet de lotissement de 95 logements, situé chemin des Bourderies. Le terrain est vendu par M. Bréard et M. Chauvet et le projet est approuvé par arrêté préfectoral le 22 avril 1931.

Cité des Bourderies

Cité des Bourderies

Date du document : 08-1930

Le programme et le cahier des charges prévoient des habitations avec jardins et terrains de culture. Il est aussi prévu la création de sept voies nouvelles pour desservir la cité, de deux lavoirs, de locaux commerciaux, de garages donnant sur la rue des Bourderies et de trois placettes plantées d'arbres avec des jeux pour enfants. L’ensemble est achevé en 1935.

Une, puis deux cités

La composition du lotissement présente plusieurs typologies de logements, des maisons individuelles groupées par deux ainsi que des habitats collectifs regroupant six logements.

Cité des Bourderies, depuis la rue Etienne-Hervais

Cité des Bourderies, depuis la rue Etienne-Hervais

Date du document : 10-08-2020

Chaque logement dispose d'un jardin privatif ou d'une parcelle dans un potager collectif, prévus dès l'origine de la cité. Le modèle architectural d’origine reprend celui de la Chevasnerie.

Cité des Bourderies, rue Monastir

Cité des Bourderies, rue Monastir

Date du document : 31-08-2021

Au total, ce sont 141 logements, 98 appartements répartis dans quinze immeubles de trois étages et 43 maisons qui doivent être construits en alignement. À cette époque, c’est la première opération d’envergure de l’OPHBM, dépassant cent logements.

En 1966-1967, Georges Evano et Jean-Luc Peigné, architectes, réalisent pour le compte de l'OPHLM, aux abords de cette première cité, les collectifs de la cité des Bourderies-Plessis-Gautron qui comprend 308 logements répartis entre barres et plots. Cette cité plus récente s’étend aux abords de la première et au nord de la rue des Bourderies.

Cité des Bourderies

Cité des Bourderies

Date du document : 31-08-2021

La réhabilitation des logements

Entre 1982 et 1987, la cité d’origine est réhabilitée une première fois par Nantes Habitat. En 1999, une deuxième campagne de réhabilitation est engagée après consultation des associations de locataires. Une isolation thermique par l’extérieur est mise en œuvre, avec l’adjonction d’un revêtement en surface, imitant la brique en soubassement.

Amélie Decaux, Chloé Rouillon
Direction du patrimoine et de l'archéologie, Ville de Nantes/Nantes Métropole
2021

En savoir plus

Bibliographie

Halgand Marie-Paule, La construction d'un patrimoine, de l'Office Public d'HBM à Nantes Habitat, 1913-1993, Nantes Habitat, 1993.

Pages liées

PPP Bellevue – Chantenay – Sainte-Anne

HBM

Cité HBM de la Chevasnerie

Cité HBM du Bois-de-Hercé

Cité du Verger

Tags

Contributeurs

Rédaction d'article :

Amélie Decaux ; Clhoé Rouillon

Aucune proposition d'enrichissement pour l'article n'a été validée pour l'instant.