Maires
Désiré Colombe (Bléville 1859 - Nantes 1902)

Charles Lechat (Laigle, 1825 - Nantes, 1897)

A

196


Cet Ornais d’origine a un parcours atypique. Agrégé de lettres, le jeune professeur est nommé au lycée de Nantes en 1849. Mais, marié en 1852 à Alice Philippe (une élève), il promet de laisser instruire ses enfants dans la religion de sa femme, protestante, ce qui déclenche les foudres du ministre de Falloux, qui ordonne sa mutation immédiate à Nancy.

 

Affiche des fêtes données à l'occasion du congrès de l'Association Française pour l'Avancement des Sciences, signé par Charles Lechat, maire de Nantes

Affiche des fêtes données à l'occasion du congrès de l'Association Française pour l'Avancement des Sciences, signé par Charles Lechat, maire de Nantes

Date du document : 02-08-1875

Lechat démissionne et devient l’employé de son beau-père, le riche industriel Charles Philippe. Le professeur prend plus tard la direction générale de cette fabrique de boîtes de conserves alimentaires.

Premier maire de la Troisième République (de 1874 à 1881), Charles Lechat favorise le développement de l’enseignement public et professionnel et lance d’importants travaux : des boulevards dont ceux de ceinture, des ponts notamment de la Jonelière, Haudaudine, La Motte Rouge, le viaduc de la Chézine ainsi que le premier tramway qui contribue à remodeler l’espace urbain et les communications. Malgré les difficultés économiques, ce maire républicain assura une bonne gestion des affaires publiques.

Extrait du Dictionnaire de Nantes
2018
(droits d’auteurs réservés)

 

En savoir plus

Bibliographie

Barreau, Joël, Guiffan, Jean, Liters, Jean-Louis, « Un lycée sous contrôle clérical : le problème des prix protestants et ‘l’affaire Lechat’ (1853-1855) », dans Le lycée Clemenceau, 200 ans d’histoire, Coiffard, Nantes, 2008, p. 104-107

Gahier, J., « Notice nécrologique sur M. Lechat »,  Les annales de Nantes et du pays nantais, 1894, p. 20-25

Ravilly, Étienne, Sallier Dupin, Jacques-Yves de, « Charles Lechat, 110e maire : un maire pour de grandes réalisations », dans La Ville de Nantes de la monarchie de Juillet à nos jours, tome 1, Reflets du passé, Nantes, 1985, p. 129-146

Suteau, Marc, Une ville et ses écoles : Nantes, 1830-1940, Presses universitaires de Rennes, Rennes, 1999

Pages liées

Maires

Pont de la Jonelière

Pont de la Motte-Rouge

Tramway

Conserveries

Industriels

Tags

Contributeurs

Yves Rochcongar
Aucune proposition d'enrichissement pour l'article n'a été validée pour l'instant.