Bandeau
Miracles de saint Agapit Muscadet (bateau)

927

Bibliothèque de Chantenay


Avant de devenir la bibliothèque de Chantenay, les bâtiments du 8 rue de la Constitution ont  accueilli un service de pompes funèbres puis une caserne de sapeurs-pompiers.

Des pompes funèbres à la caserne

Cet ensemble de bâtiments préexistait avant les travaux d'aménagement entrepris en 1911 pour y établir un poste de sapeurs-pompiers. Il s'agissait des anciens locaux des pompes funèbres de Chantenay.

Les plans de ces travaux d'aménagement de la caserne sont dressés le 25 janvier 1911 par L. Oriou, inspecteur des bâtiments communaux et de l'éclairage.

En effet, en 1908, la commune de Chantenay est rattachée à la ville de Nantes et le service municipal des pompes funèbres est supprimé. Il s'agit alors d'aménager à moindre coût un poste de sapeurs volontaires en demi-caserne en attendant la construction d'une  véritable caserne.

Le projet de construction d'une imposante caserne de sapeurs-pompiers est dressé par l’architecte F. Leray le 26 septembre 1908.

La façade principale de quatorze travées donnera rue de la Constitution. Dans cette perspective, la Ville de Nantes fait l'acquisition, entre 1908 et 1909, de terrains privés tels que ceux situés à l'arrière de la mairie ou bien ceux du lieu-dit de Fonteny vendus par M. Paul Griveaud, ancien maire de Chantenay. Mais, après 1909, le projet est ajourné et finalement abandonné.

À l'emplacement de l'actuelle bibliothèque se trouvaient les écuries des sapeurs-pompiers, des boxes, le parc au fumier et la chambre du palefrenier. Dans la cour se trouvait un puits aujourd'hui disparu. Au total, ce poste-caserne permettait de loger sept sapeurs.

La bibliothèque de Chantenay et le pôle associatif

L'ensemble de bâtiments actuels est situé derrière la mairie de Chantenay et l'on y accède depuis la rue de la Constitution. Il est composé de cinq bâtiments indépendants structurés autour d'une cour centrale de forme rectangulaire. Les cinq façades sur cour ont un style architectural typique du début du 20e siècle. Les façades en moellons de schiste jointoyés sont percées d'ouvertures en arc surbaissé et d’un encadrement droit en brique et pierre. La disposition des bâtiments, leurs formes et leurs hauteurs varient et permettent différents types d'usages.

L'actuelle bibliothèque occupe le fond de cour dans deux bâtiments rejoints par une extension contemporaine datant de 1996-1997.

Le bâtiment d'entrée, qui était autrefois le logement du préposé des pompes funèbres puis logement du chef de casernement, accueille aujourd'hui le pôle associatif chantenaysien. 

Amélie Decaux, Chloé Rouilon
Direction du patrimoine et de l'archéologie, Ville de Nantes/Nantes Métropole
2021

Aucune proposition d'enrichissement pour l'article n'a été validée pour l'instant.

En bref...

Localisation : Constitution (rue de la) 8, NANTES

Date de construction : 1911

Auteur de l'oeuvre : Oriou, L. (inspecteur des bâtiments)

Typologie : architecture civile publique et génie civil

En savoir plus

Pages liées

Dossier : PPP Bellevue – Chantenay – Sainte-Anne

Paul Griveaud (Charolles, 1847 - Nantes, 1909)

Hôtels de ville de Doulon et de Chantenay

Pompiers

Tags

Lieu culturel Littérature Reconversion

Contributeurs

Rédaction d'article :

Amélie Decaux, Chloé Rouillon

Vous aimerez aussi

Anciens Chantiers Dubigeon

Architecture et urbanisme

Les anciens Chantiers Dubigeon de Chantenay sont un site majeur pour l’histoire de la construction navale et la mémoire ouvrière nantaises. De la fin du 19e siècle aux années 1960,...

Contributeur(s) :Gaëlle Caudal

Date de publication : 16/11/2021

3876

Conserveries

Société et culture

À la fin du 18e siècle, les méthodes de conservation des aliments n’avaient guère évolué depuis la nuit des temps. On séchait le poisson, on salait la viande. Sur les côtes, on « pressait...

Contributeur(s) :Yves Rochcongar

Date de publication : 01/03/2019

9390

Eugène Livet (1820-1913)

Personnalité nantaise

Eugène Livet est une personnalité importante du monde éducatif et de la formation professionnelle. En 1846, cet Angevin fonde à Nantes un établissement qui forme les élèves aux métiers...

Contributeur(s) :Élèves du BTS électro-technique du lycée Eugène-Livet

Date de publication : 14/12/2023

352