Bandeau
Parcours de chercheurs : Maryvonne et Gérard-Jean Martin Annie Nouaille (1907 – 1959)

1772

Anciens bains-douches Jules-Bréchoir


Après la Seconde Guerre mondiale, le Conseil municipal de Nantes décide de relancer un projet de construction de deux nouveaux établissements de bains-douches à Chantenay et à Doulon. Ce projet figure dès lors, parmi les priorités de la municipalité.

Des bains-douches ....

La Ville confie la réalisation des bains-douches de Doulon à l'architecte J. Maëder dès 1947. Mais faute de moyens financiers, le projet ne commence qu'en 1951. Inaugurés en 1955, les bains-douches situés rue Jules-Bréchoir comprennent 36 cabines de douches et 16 salles de bains. Après 30 ans d'activité, l'établissement ferme ses portes en 1984.

Bains-douches Jules-Bréchoir à Doulon

Bains-douches Jules-Bréchoir à Doulon

Date du document : 31-01-1956

... à l'espace culturel

En 1988 des travaux sont engagés pour réhabiliter le lieu et en faire un centre culturel : on y trouve des salles de répétition, des bureaux et une grande salle de réunion destinés aux associations artistiques. D'abord confié à l'association du P.A.R.C. (pôle d'animation et de rencontres culturelles), le lieu est ensuite géré par la Ville de Nantes qui y loge aujourd'hui diverses associations culturelles, notamment l'école de musique de Toutes-Aides qui occupe tout le rez-de-chaussée.

Un bâtiment « signal » dans le quartier

Situé au sud de l'église de Toutes-Aides à l'angle de la place Victor-Basch, l'espace culturel Jules-Bréchoir se compose d'un bâtiment en L de 3 niveaux ; l'aile principale est prolongée en retour, par le bâtiment de la chaufferie avec sa haute cheminée. Côté rue, la façade de plus de 65 mètres de long s'incurve à l’angle de la rue Pierre-et-Marie-Curie. Elle comporte un vaste porche d'entrée donnant accès au rez-de-chaussée de l'aile principale, à un escalier latéral desservant les étages et au jardin.

Façade et entrée sur rue de l'espace culturel Jules-Bréchoir

Façade et entrée sur rue de l'espace culturel Jules-Bréchoir

Date du document : 05-06-2020

Les façades principales rectilignes sont marquées par une composition horizontale en bandeaux. L'ensemble se distingue par le choix du matériau principal : la brique qui habille le bâtiment sur les deux niveaux supérieurs.

Espace culturel Jules-Bréchoir, côté jardin

Espace culturel Jules-Bréchoir, côté jardin

Date du document : 05-06-2020

Vu de la place Victor-Basch comme du boulevard de Doulon, cet édifice représentatif de l'architecture hygiéniste des années 1950 se démarque dans le paysage.

Irène Gillardot
Direction du patrimoine et de l'archéologie
2020

Aucune proposition d'enrichissement pour l'article n'a été validée pour l'instant.

En bref ...

Localisation : Jules-Bréchoir (rue) 1, NANTES

Date de construction : 1955

Auteur de l'oeuvre : Maëder J. (architecte)

Typologie : architecture de culture recherche sport ou loisir

En savoir plus

Bibliographie

Cinq années de vie nantaise (nov. 1947- avril 1953). Ville de Nantes. 1953. (Archives de Nantes.1BA Br 315)

Pages liées

Dossier : Les bains et lavoirs publics de Nantes

Dossier : PPP Doulon / Toutes-Aides

Bains publics de Prinquiau

Doulon

Tags

Architecture civile publique Bain et lavoir Doulon - Bottière Reconversion Santé et hygiène

Contributeurs

Rédaction d'article :

Irène Gillardot

Vous aimerez aussi

Grands magasins

Société et culture

Les grands magasins, associés aux enseignes internationales, sont désormais perçus négativement, ils n’incarnent plus la modernité commerciale. Pourtant, lors de leur apparition sous...

Contributeur(s) :Gillian Tilly

Date de publication : 13/09/2022

2656

Royal de Luxe

Société et culture/ Les incontournables

Lorsque que la Compagnie « Royal de Luxe », fondée par Jean-Luc Courcoult, déménage de Toulouse à Nantes, en 1989, avec l’appui financier de cette dernière, elle est estampillée...

Contributeur(s) :Marc Grangiens

Date de publication : 19/08/2019

10774

Sucre

Société et culture

En 2013, la raffinerie Béghin-Say n’assure plus que le conditionnement du sucre de canne : Nantes est donc bien près de tourner la page d’une activité sucrière qui remonte au 17e siècle.

Contributeur(s) :Olivier Grenouilleau

Date de publication : 18/02/2019

4328