Bateaux du patrimoine
Ateliers Normand

En 1965, le ministère des Affaires étrangères déconcentre à Nantes son nouveau service de l’état civil des Français de l’étranger. La décision de créer dans la Zup Beaulieu un immeuble conçu pour un millier de personnes amène la délocalisation de services du ministère de l’Économie et des Finances (Trésorerie et Insee). Le dessin de l’immeuble « inter-administratif » achevé en 1972 induit son nom de Tripode.

Le site, à l’angle de la Loire et de la nouvelle ligne de ponts, conduit à y créer un signal urbain de 70 mètres de haut, dont la première pierre est posée fin 1968. Le projet est dû aux architectes Jean Dumont, architecte en chef des bâtiments civils et palais nationaux, et Léon Josse, aux ingénieurs Bertier, Léonard et Serbert pour le béton, Themis Constantidinis pour le métal. Les 30 000 mètres carrés de planchers s’organisent en trois ailes à 120 degrés, entourant un cœur de circulations verticales. Un large soubassement de deux niveaux, sur trame hexagonale, abrite un hall monumental, des locaux techniques et administratifs, des logements de fonction, un restaurant administratif et une cafétéria. Les ailes de bureaux, de 17, 15 et 14 niveaux, sont pourvues d’escaliers de secours à leurs extrémités. Le corps central et les escaliers sont en béton, comme les portiques soutenant les trois ailes en ossature métallique. 

En dépit de ses qualités d’usage, l’immeuble est remis en cause par les syndicats dès 1978, à cause de l’amiante protégeant ses aciers, et finalement abandonné en 1994. Malgré des projets de réutilisation en bureaux, hôtel ou casino, l’État ne réussit pas à le vendre. Le site est acquis par la Communauté urbaine en 2001, et l’immeuble, débarrassé de 350 tonnes d’amiante, démoli par implosion le 27 février 2005.

Destruction de l'immeuble Tripode

Destruction de l'immeuble Tripode

Date du document : 27-02-2005

Le long d’un bassin creusé perpendiculairement au fleuve, un nouveau quartier de bureaux, logements et commerces, dessiné par l’architecte Christian de Portzamparc, occupe depuis 2012 le site du Tripode.

Extrait du Dictionnaire de Nantes
2018
(droits d'auteur réservés)

En savoir plus

Pages liées

Tags

Contributeurs

Rédaction d'article :

Christophe Boucher

Aucune proposition d'enrichissement pour l'article n'a été validée pour l'instant.