Belem
Le Muscadet

A

598

Fontaines Wallace

Contribuer

Contribuer


Les fontaines Wallace sont des sculptures qui nous sont familières dans le paysage nantais. On les doit à un Nantais, Charles-Auguste Lebourg.

Les fontaines Wallace sont des sculptures en fonte de fer, peintes en vert foncé et hautes de près de 3 mètres pour les grands modèles, les plus fréquents. Le modèle conçu par Richard Wallace lui-même a été finalisé par Charles-Auguste Lebourg, sculpteur nantais, pour faire de ces fontaines de véritables œuvres d’art. Elles ont été pensées pour être faciles à utiliser, agréables à regarder, simples à entretenir et d’un coût abordable permettant une large diffusion.

Sir Richard Wallace, un philanthrope…

Richard Wallace est un Anglais, né à Londres en 1818, qui a vécu la plus grande partie de sa vie à Paris. Peu de temps avant le siège de Paris par l’armée prussienne à partir de septembre 1870, il hérite de la fortune de Lord Hertford, un riche collectionneur d’art dont il était le secrétaire. Resté dans la capitale pendant toute la durée du blocus et de la période de la Commune, Richard Wallace a été le témoin de la souffrance des Parisiens et notamment des Parisiens pauvres. Quelles qu’aient été ses motivations, il finance alors aide alimentaire, aide à l’habillement, au logement, aux soins… à des milliers de personnes victimes des bombardements et des troubles de la période qui a suivi.

Les autorités françaises honorent sa générosité en le décorant de la croix de Commandeur de la légion d’honneur en juin 1871 et la Reine Victoria le fait Sir Richard Wallace la même année.

… qui fait don de fontaines à la ville de Paris

Après les événements de 1870-1871, l’accès à l’eau potable est difficile dans la capitale dévastée. Des aqueducs et des sources d’eau sont détruits, le prix de l’eau potable est très élevé ; la population pauvre qui ne peut s’en procurer a alors recours à de l’eau insalubre puisée dans la Seine, si bien que des boissons alcoolisées paraissent moins risquées qu’une eau malsaine ! Richard Wallace est le témoin notamment des effets dévastateurs de la consommation d’alcool en l’absence d’eau potable, y compris chez les enfants. Il décide alors de faire don à la ville, de fontaines publiques d’eau potable. Les 50 premières (40 grands modèles et 10 fontaines murales) sont installées à partir de juillet 1872. Elles sont communément appelées Les Wallaces.

Estampe, Les fontaines Wallace

Estampe, Les fontaines Wallace

Date du document : sans date

Une recherche du beau et du fonctionnel

La forme des fontaines Wallace est particulièrement identifiable dans le paysage urbain. Charles-Auguste Lebourg a réalisé quatre cariatides différentes qui soutiennent sur leurs bras levés le dôme en écailles de dragon, orné d’une pointe et décoré de dauphins. Ces figures gréco-romaines représentent quatre vertus : la bonté, la simplicité, la charité et la sobriété. Si cette dernière évoque la modération et la tempérance, elle pourrait également faire allusion dans ce contexte à la lutte contre l’alcoolisme qui cause des ravages dans les classes populaires. Les pièces des fontaines, qui représentent 600 kilogrammes de fonte, sont coulées en trois morceaux (le socle, la partie centrale et le dôme) par la Société anonyme des hauts fourneaux du Val d’Osne, en Haute-Marne.

Modèle figuratif des fontaines Wallace

Modèle figuratif des fontaines Wallace

Date du document : 07-03-2022

La recherche artistique va de pair avec le caractère fonctionnel de ces fontaines du début des années 1870 : le petit jet d’eau qui coule en permanence du haut du dôme, avec un débit maximum de 4 mètres cube par jour, garantit la pureté de l’eau, le bassin surélevé empêche les chiens errants d’y boire, l’étroitesse des espaces entre les cariatides interdit aux chevaux d’en faire un abreuvoir. La distribution d’eau fraîche est gratuite et deux tasses en fer-blanc, attachées par une chaînette, restant toujours immergées pour plus de propreté, sont à la disposition des buveurs. Pour des raisons d’hygiène, des années plus tard en 1952, ces gobelets ont été supprimés.

Les fontaines Wallace aujourd’hui

Le souci d’hygiène aidant, le « phénomène wallace » s’est répandu dans de nombreuses villes en France et même à l’étranger. Aujourd’hui on trouve encore une centaine des fontaines « grand modèle » à Paris et autant réparties dans d’autres villes françaises et étrangères. Les deux autres modèles, plus rares, la « fontaine en applique » et la « fontaine borne » n’existent plus qu’à Paris, semble-t-il. Des fontaines sont aussi devenues la propriété d’amateurs d’art.

Nantes possède cinq grands modèles de fontaine Wallace : deux au Jardin des plantes (depuis 1906), une place de la Bourse, une au parc de la Gaudinière (depuis 1908) et une cours Cambronne. À l’origine, la ville avait fait l’acquisition de cinq grands modèles et de cinq petits modèles.

Fontaine Wallace au Jardin des Plantes

Fontaine Wallace au Jardin des Plantes

Date du document : 07-03-2022

Les fontaines Wallace restent d’actualité. La fonderie GHM-Sommevoire a repris le flambeau de la fonderie Val d’Osne en poursuivant leur fabrication. Il est possible de déterminer quelle fonderie est à l’origine d’une fontaine en l’observant attentivement : les lettres GHM se trouvent tout en bas de la base de la fontaine, alors que le nom de la fonderie Val d’Osne est, lui, sur le dessus du piédestal des plus anciennes fontaines avec, sur la facette opposée, le nom de Charles Lebourg et l’année 1872. Il existe aussi à Paris, une association culturelle, la Société des Fontaines Wallace qui a pour objectif de promouvoir, préserver et protéger les fontaines Wallace de Paris.

Charles-Auguste Lebourg

Charles-Auguste Lebourg, né à Nantes en 1829, n’était pas un inconnu pour Wallace puisqu’il avait déjà réalisé des bustes en marbre pour la famille Hertford qui l’avait élevé. Si les cariatides constituent l’œuvre la plus connue de Charles-Auguste Lebourg, elle n’est pas la seule qu’on peut admirer à Nantes. La statue équestre de Jeanne d’Arc, conçue à partir de 1899 (mais installée seulement en 1913, sept ans après la mort du sculpteur), fait face à la basilique Saint-Donatien et Saint-Rogatien. Par miracle, elle a échappé aux fontes de bronze, pendant la Seconde Guerre mondiale, sous le régime de Vichy. Ce qui ne fut pas le cas de deux autres sculptures : la statue du Docteur Ange Guépin dressée place Delorme et le buste du Docteur Ecorchard au Jardin des plantes. On trouve encore d’autres œuvres dans notre ville : la sculpture du Fantassin pour le Monument à la gloire des combattants de 1870, cours Saint-Pierre, le médaillon en bronze d’Émile Mellinet sur sa sépulture au cimetière Miséricorde, l’Enfant à la sauterelle et la prêtresse d’Euleusis au Musée d’art…

L’œuvre de Charles-Auguste Lebourg est considérable et ses réalisations ne se limitent pas aux fontaines Wallace et à sa ville natale, comme en témoigne, sur la façade ouest de l’Hôtel de Ville de Paris, sa sculpture de la Ville de Nantes

Daniel Coutant
2022

Anecdote (1/2) : un artiste à réhabiliter

Charles-Auguste Lebourg, mort pauvre et oublié, en 1906, à l’âge de 77 ans, est enterré au cimetière Miséricorde, « le père Lachaise nantais ». Sir Richard Wallace avait été, lui, seize ans plus-tôt, enterré au « vrai » Père Lachaise.

Anecdote (2/2) : un panel couleurs

Si les Wallace nantaises sont bien vêtues de leur drapé vert caractéristique, à l’image des fontaines parisiennes, ce n’est pas toujours le cas des autres modèles installés en France et à travers le monde. À Marseille, certaines d’entre elles ont été...



Album « Les fontaines Wallace de Nantes »

Fontaine Wallace sur la place de la Bourse

07-03-2022

À l’origine, deux tasses en fer-blanc attachées à la fontaine par une chaînette se trouvaient à disposition...

1 / 15

Détail de la fontaine Wallace de la place de la Bourse

07-03-2022

Une des quatre cariatides des fontaines, figure sculptée de femme gréco-romaine souvent vêtue d’une longue...

2 / 15

Fontaine Wallace sur le cours Cambronne

07-03-2022

Ayant eu du succès par leur ambition hygiéniste, les fontaines Wallace sont aujourd’hui un élément connu...

3 / 15

Détail de la fontaine Wallace du cours Cambronne

07-03-2022

4 / 15

Détail de la fontaine Wallace du cours Cambronne

07-03-2022

Le modèle Wallace a été pensé à l’origine en hauteur, pour éviter aux chiens errants d’y boire. L’étroitesse...

5 / 15

Fontaine Wallace au Jardin des Plantes

03-2022

Le Jardin des Plantes de Nantes dispose de deux modèles de fontaine Wallace, arrivés en 1906.

6 / 15

Fontaine Wallace au Jardin des Plantes

07-03-2022

Les deux modèles du Jardin des Plantes ont bénéficié d’une mise en valeur à la fois esthétique et pratique...

7 / 15

Détail d’une fontaine Wallace du Jardin des Plantes

07-03-2022

À l'origine, les fontaines Wallace sont traitées par la fonderie Val d'Osne, dont on retrouve ici la...

8 / 15

Fontaine Wallace au Jardin des Plantes

07-03-2022

Au total, un modèle ne représente pas moins de 600 kilogrammes de fonte de fer.

9 / 15

Détail d’une fontaine Wallace du Jardin des Plantes

07-03-2022

10 / 15

Détail d’une fontaine Wallace du Jardin des Plantes

07-03-2022

Outre l’aspect fonctionnel, les fontaines Wallace sont reconnues pour la finesse de leur sculpture.

11 / 15

Détail du socle d’une fontaine Wallace du Jardin des Plantes

07-03-2022

Outre le dôme, le socle est lui aussi figuré, comme le montre ce dragon entourant un trident et autres...

12 / 15

Fontaine Wallace au Parc de la Gaudinière

2011

Plus excentré, le modèle du Parc de la Gaudinière fait partie du domaine depuis 1908.

13 / 15

Fontaine Wallace au Parc de la Gaudinière

08-03-2022

14 / 15

Signature de Charles Lebourg sur une fontaine Wallace

03-2022

Comme ici, les fontaines signées et datées “Ch. Lebourg SC 1872” sont les modèles les plus anciens, fondus...

15 / 15

En savoir plus

Bibliographie

Croix Alain (dir.), Dictionnaire de Nantes, Presses Universitaires Rennes, 2013

Delouche Denise, Mémoires sculptées, Presses Universitaires de Rennes, 1994 (Collection Arts de l'Ouest/Regards)

Lhomeau Eric, Roberts Karen, L’histoire des fontaines Wallace, Le Veilleur De Nuit, 2008

Webographie

Site internet de la société des Fontaines Wallace

Documentation

Sir Richard Wallace, le bienfaiteur de Paris le grand philanthrope Lien s'ouvrant dans une nouvelle fenêtre

Tags

Contributeurs

Rédaction d'article :

Daniel Coutant

Aucune proposition d'enrichissement pour l'article n'a été validée pour l'instant.