Usine Saunier-Duval
Gymnastique

Stade de la Beaujoire - Louis-Fonteneau

A

439


Sorti de terre pour accueillir l’Euro de football 1984, le stade de la Beaujoire succède à l’emblématique stade Marcel-Saupin. Stade du FC Nantes, il accueille depuis de grands événements sportifs et musicaux. 

De 1963 à 1984, le FCN à son apogée embrase le stade Marcel-Saupin. Le « jeu à la nantaise » séduit et 30000 places assises ne suffisent plus. Il est temps de trouver une solution...

L’Euro 84 et l’inauguration du stade de la Beaujoire

L’emplacement du nouveau stade est tout trouvé : un grand terrain disponible en face du parc des expositions, à l'emplacement de l'ancienne cité ouvrière de "La Baratte" laissée à l'abandon dès 1974. L’accès routier est déjà existant, les parkings également avec le parc des expositions, le périphérique à proximité bientôt aménagé, tout comme le futur terminus du tramway. Les deux autres scenarii envisagés en 1980 par l’ingénieur de la ville Claude Maudoux, à savoir agrandir Marcel-Saupin ou construire des tribunes au stade d’athlétisme de l’île Beaulieu, n’ont pas fait le poids face à la proposition d’un nouveau stade.

Stade de la Beaujoire  - Louis-Fonteneau

Stade de la Beaujoire - Louis-Fonteneau

Date du document : sans date

Le projet de Berdje Agopyan, à qui l’on doit également le parc des Princes à Paris, est retenu par le conseil municipal en 1982. L’équipe municipale d’Alain Chenard continue sa dynamique des grands travaux d’aménagement de Nantes : Médiathèque, complexe du Petit-Port, relance du tramway, et stade de la Beaujoire. 

Chantier du stade de la Beaujoire  - Louis-Fonteneau

Chantier du stade de la Beaujoire - Louis-Fonteneau

Date du document : sans date

Le stade de la Beaujoire - Louis-Fonteneau

Le stade de la Beaujoire offre une capacité de 38 128 places assises, qui font de ce stade le septième plus grand de France. En 1989, il est renommé Stade la Beaujoire Louis-Fonteneau en hommage au président du FC Nantes entre 1969 et 1986. Lors de la Coupe du monde 1998 organisée en France, la Beaujoire est retenue comme site d'accueil et bénéficie d'une importante remise à neuf. À l'été 2008 des travaux de restructuration sont menés pour la somme de 1,5M€, alors que le nouveau président du FCN, Waldemar Kita réclame la construction d'un nouveau stade, ou tout au moins une restructuration profonde de la Beaujoire. 

Match de rugby à la Beaujoire : France-All Blacks

Match de rugby à la Beaujoire : France-All Blacks

Date du document : 15-11-1986

Du sport et du rock

La Beaujoire reçoit de nombreux événements, sportifs et musicaux. En novembre 1986, le XV tricolore y terrasse pour la première fois en France les All Blacks, lors d’un test match historique. En 2007, la France reçoit la coupe du monde de rugby : la Beaujoire accueille les matchs du premier tour. Les tribunes résonneront aussi des chants d’autres fans, ceux de U2, Johnny Hallyday, Pink Floyd et autres groupes mythiques.

Tribunes du stade de la Beaujoire durant un match de football

Tribunes du stade de la Beaujoire durant un match de football

Date du document : 1987

Les supporters en tribune

Le spectacle se joue aussi en tribune : la tribune Loire, la tribune Erdre en face, retentissent des chants d’encouragement des supporters des Canaris. La tribune latérale Jules-Verne surplombe la tribune présidentielle d’où l’on aperçoit les joueurs sur le banc de touche et entend les consignes de l’entraîneur. Enfin, la tribune Océane, latérale, est la plus importante du stade en termes de capacité et accueille, avec ses 9 275 places, un public plutôt familial.

La Coupe du Monde de rugby en 2023

En 2023, la France accueillera la Coupe du Monde de rugby pour la deuxième fois après celle de 2007. Cette fois-ci encore, certains matchs se dérouleront à Nantes. Près de quarante ans après son inauguration, la Beaujoire accueille une grande compétition internationale, l'occasion d'un léger lifting. Quelques travaux d'entretien et d'amélioration redonneront une nouvelle jeunesse à ce lieu emblématique de la ville, auquel les Nantais sont particulièrement attachés.

Direction du patrimoine et de l’archéologie, Ville de Nantes / Nantes Métropole
2018
 

Anecdote : Un chantier un brin complexe

Le 21 juin 1982, le conseil municipal choisit pour son nouveau stade de football le projet de l'architecte Berdje Agoyapan, l'auteur du Parc des Princes à Paris. Un chantier plus coûteux que prévu (110 millions de francs au lieu de 70 !), mais l'organisation...



En bref...

Localisation :

Saint-Joseph (route de), NANTES

Date de construction :

1984

Auteur de l'oeuvre :

Agopyan, Berdge (architecte)

Typologie :

architecture de culture recherche sport ou loisir

En savoir plus

Bibliographie

Barbe, Frédéric, La Beaujoire : enquête sur un coup d'état urbain, À la criée, Rezé, 2018

Devisme, Laurent, « La ville et le stade, communauté ou séparation de biens ? Le projet YelloPark contesté », Place publique Nantes Saint-Nazaire, n°67, été 2018, p. 51-55

Le Bail, Louis, « La Beaujoire : du hameau au stade », Le petit journal de Saint-Jo, n°88, mars 2018, p. 3-4

Trochu, Xavier « Le stade de la Beaujoire-Louis Fonteneau »,  Annales de Nantes et du Pays nantais, n°292, p. 11-13

Pages liées

FC Nantes

Stade Marcel-Saupin

Rugby

Tags

Contributeurs

Rédaction d'article :

Aurélie Mathias 

Anecdote :

Aurélie Mathias

Aucune proposition d'enrichissement pour l'article n'a été validée pour l'instant.