Jardins familiaux de la Contrie
Rue de la Convention

Salle Saint-Clair 

A

264


Créée en 1886, la Saint-Clair s'inscrit dans la tradition des patronages paroissiaux. Dès l'origine, on peut y pratiquer tout autant la gymnastique que le théâtre... Aujourd'hui, l'association continue de proposer diverses activités sportives et culturelles.

Ancienne salle paroissiale Saint- Clair, 32 rue Danton

Ancienne salle paroissiale Saint- Clair, 32 rue Danton

Date du document : 19-05-2013

En août 1886, les responsables de la paroisse fondent le Cercle Saint-Clair. Loisirs de plein air, jeux divers, ouverture d’une bibliothèque et création d’une troupe théâtrale sont les premières activités proposées aux garçons de la paroisse.

En juin 1897, la paroisse crée la société civile Saint-Clair qui lui permet d’acquérir « un terrain parfaitement aéré et donc ensoleillé, situé à l’angle de la rue Danton et de la rue des Renardières, assez vaste pour y installer à la fois notre cercle de jeunes gens et notre école de frères ». Le local du Cercle est béni le 9 octobre 1898 par l’évêque de Nantes, monseigneur Rouard.

Une association sportive et culturelle

De nouvelles sections sont ouvertes à partir de 1908. Éducation physique et gymnastique sont alors au programme des activités. Une clique est également créée la même année. Le 15 juin 1909, le Cercle devient une association loi 1901 et déclare son siège au 32, rue Danton. Deux mois plus tard, celle-ci est affiliée à la Fédération de gymnastique sportive des patronages de France. 

Le 20 novembre 1927, la paroisse inaugure sa maison paroissiale au 32, rue Danton. La salle de spectacle construite à l’intérieur permet le développement des activités de la troupe théâtrale. Ce nouvel équipement est également utilisé pour les entraînements de gymnastique et les répétitions de la clique.

A partir de 1946, les activités de la Saint-Clair deviennent mixtes : la gymnastique féminine « Les Alouettes », créée en 1941 au sein de l’école du Sacré-Cœur, rejoint l’association de la rue Danton tandis que la troupe de théâtre, exclusivement masculine jusqu’alors, accueille les jeunes filles du quartier et prend le nom de « Troupe Plaisance ». Deux ans plus tard, l’Harmonie de Saint-Clair est fondée avec des membres de la clique. 

Des nouveaux locaux rue des Renardières

La mixité et le développement des activités que celle-ci implique, nécessitent de nouveaux locaux. C’est pourquoi, un baraquement en bois est installé en 1953 dans le parc des Renardières sur un terrain dont la paroisse a fait l’acquisition au lendemain de la guerre. Treize ans plus tard, un permis de construire est déposé en vue d’édifier des locaux en dur et à l’automne 68, les activités sont transférées au 42, rue des Renardières, nouveau siège de l’association. 

Bâtiment de la Saint Clair, rue des Renardières

Bâtiment de la Saint Clair, rue des Renardières

Date du document : 03-04-2013

L’ensemble sportif et culturel de la Saint-Clair s’étend alors sur une surface de 1085 m² et comprend : un gymnase de 600 m², un foyer pour le tennis de table et le twirling, une salle pour le solfège et les répétions de musique, un local pour le rangement du matériel et des locaux annexes pour abriter les vestiaires-sanitaires et la chaufferie.

Terrain de la Saint-Clair dans l'ancien parc du domaine des Renardières, rue des Renardières

Terrain de la Saint-Clair dans l'ancien parc du domaine des Renardières, rue des Renardières

Date du document : 03-04-2013

En 1969, la société civile Saint-Clair, propriétaire de l’ensemble des biens de la paroisse, cède le terrain des Renardières au club sportif. Tandis que de nouvelles activités apparaissent au cours des années 1970 (tir à la carabine et au pistolet, volley-ball et majorettes), d’autres disparaissent, comme la Troupe Plaisance qui donne sa dernière représentation en 1974, laissant la salle de la rue Danton en déshérence. 

Archives de Nantes
2013



En bref...

Localisation :

Renardières (rue des) 42, NANTES

Date de construction :

1968

Typologie :

architecture de culture recherche sport ou loisir

En savoir plus

Bibliographie

Archives municipales de Nantes, Autour de la place Emile-Zola, Ville de Nantes, Nantes, 2013 (coll. Quartiers à vos mémoires)

Pages liées

Gymnastique

Patronages

Tags

Contributeurs

Rédaction d'article :

Nathalie Barré

Témoignage :

Claudine Fruchard ,  Michel Mabit

Aucune proposition d'enrichissement pour l'article n'a été validée pour l'instant.