Julien Lanoë (Nantes, 1904 – Nantes, 1983)
Serge Arcouët dit Serge Laforest (Nantes, 1916 – Nantes, 1983)

Marc Elder (Nantes, 1884 – Saint-Fiacre-sur-Maine, 1933)

A

28


Critique et historien d'art, Marcel Tendron dit Marc Elder est conservateur du château des ducs de Bretagne et le premier président de la Société des amis du musée des beaux-arts de Nantes.

Marc Elder

Marc Elder

Date du document : 20e siècle

Les débuts dans le monde artistique

Marc Elder perd très tôt son père à l'âge de 5 ans. De 1891 à 1897, il fait ses études secondaires au collège Saint-Stanislas de Nantes avant de les poursuivre à Vannes. De retour à Nantes, il poursuit sa scolarité au lycée Georges Clemenceau et obtient son baccalauréat en 1903. L'année suivante, il s'installe à Paris et côtoie des personnalités du monde artistique et littéraire telles qu'Octave Mirbeau, Claude Monet, Auguste Renoir, et Romain Rolland.

 

Nantes et l'écriture

Dès lors, il collabore à de nombreux journaux et revues et adopte le pseudonyme de Marc Elder dès l'âge de 20 ans. En 1913, il reçoit le prix Goncourt, devant Alain-Fournier et Marcel Proust, pour son roman Le Peuple de la mer inspiré de son enfance sur l'île de Noirmoutier.

<i>Le Peuple de la mer</i>

Le Peuple de la mer

Date du document : 1924

<i>Le Peuple de la mer</i>

Le Peuple de la mer

Date du document : 1924

Il publie ainsi une quinzaine de romans ayant souvent pour cadre Nantes et ses environs, comme Le Pays de Retz en 1928, et La Belle Eugénie en 1929. Un an plus tard, il fait le récit de la vie du corsaire nantais Jacques Cassard, rendant ainsi hommage à la vie du port de Nantes au 18e siècle.

Quai de la Fosse à Nantes

Quai de la Fosse à Nantes

Date du document : 1932

Un investissement dans la vie culturelle nantaise

En 1918, il quitte Paris pour Nantes, et devient archiviste-bibliothécaire du Théâtre Graslin jusqu'en 1921. Il occupe ensuite la fonction de secrétaire délégué de l'administration municipale au musée des Beaux-Arts. Il permet ainsi au musée d'acquérir quelques grandes œuvres comme Le Port du Havre de Raoul Dufy et Le Port d'Antibes de Paul Signac en 1920. Il facilite aussi l'acquisition d'un tableau de Claude Monet représentant les nymphéas ainsi qu'une toile de Van Dongen. En 1924, il est nommé conservateur des musées du château des ducs de Bretagne, et il y restera jusqu'en 1932.

 

Bibliothèque municipale
2019

En savoir plus

Bibliographie

Douillard, Roger, Marc Elder ou un Rêve écartelé, Cid Éditions, Nantes, 1988
Joubier, Robert, « Marc Elder et ses séjours à Sait-Fiacre-sur-Maine », Les Annales de Nantes et du pays nantais, 1er juin 1995, p. 14-17
Prouteau, Gilbert, Les Enfants du Pays, Éditions du Terroir, Niort, 1984

Webographie

Marc Elder à la Bibliothèque municipale

Marc Elder sur BNF Data

Pages liées

Lycée Clemenceau

Théâtre Graslin

Musée d'arts

Château des Ducs de Bretagne

Tags

Contributeurs

Rédaction d'article :

Chloé Voirin

Aucune proposition d'enrichissement pour l'article n'a été validée pour l'instant.