Marcel Schwob (Chaville, 1867 – Paris, 1905)
René Guy et Hélène Cadou

Julien Lanoë (Nantes, 1904 – Nantes, 1983)

A

15


Julien Lanoë est un industriel et homme de lettres nantais, proche des artistes français majeurs de l’entre-deux-guerres.

Error during call on Nuxeo server

La création d’une revue littéraire moderne

Fils d’un marchand de fer, Julien Lanoë fait des études secondaires au lycée Clemenceau de Nantes, et entre en 1921 à l’École des Hautes Études Commerciales de Paris pour succéder à son père en 1934. En 1962, il devient le PDG des Entrepôts métallurgiques de l’Ouest Lanoë et Adam.
Grâce à ses amitiés parisiennes, notamment au sein de La Nouvelle Revue Française de Jean Paulhan, il fonde en 1925 la revue littéraire La Ligne de cœur, dont Jean Cocteau est le parrain. Revue d’avant-garde et en marge du surréalisme, elle prône un humanisme spiritualiste tourné vers la modernité et qui salue l'authenticité du cœur. De 1925 à 1928, elle accueille des poètes de renom comme Jules Supervielle et Pierre Reverdy, et fait découvrir des poètes locaux tels que René-Guy Cadou.

Error during call on Nuxeo server

Des interventions remarquées dans la vie littéraire de son temps

Il publie plusieurs ouvrages de critique morale comme Une Querelle sur l’amour, ou encore Vacances, qui sort en 1928 chez Grasset.
De cette année-là jusqu’en 1956, il participe à la rédaction d’une quarantaine d’articles dans la Nouvelle Revue Française, qui portent sur des œuvres littéraires sorties à cette époque. Au cours de ces années, il tient des conférences très remarquées à l’Institut d’enseignement supérieur des lettres de Nantes, à l’École régionale des Beaux-Arts de la même ville, mais aussi à Strasbourg et à Genève, sur des sujets très variés, allant de l’esthétique stendhalienne à la poésie moderne.

 

Un engagement dans la promotion des artistes à Nantes

Très curieux de l'art de son temps, Julien Lanoë a aussi été le président de la Société des Amis des Beaux-arts de Nantes de 1936 à 1970, participe ainsi à la réalisation de vingt-deux expositions en vingt-cinq ans, et prend part aux quelques cent vingt œuvres reçues en don ou achetées par la Société. Son activité dynamique se manifeste aussi par des centaines de rencontres et de lettres de démarches pour faire connaître aux habitants de la ville la richesse de l’art contemporain, en association avec les conservateurs du Musée des Beaux-Arts.
Il noue de très nombreuses amitiés artistiques. Ainsi, il a entretenu une importante correspondance avec des personnalités comme Max Jacob, Pierre Reverdy, René Guy Cadou, Jean Cocteau, Saint-Pol-Roux, Gabriel Marcel, Louis Guilloux, Jean Émile Laboureur, ou encore Pierre Roy.

 

Bibliothèque municipale
2019

En savoir plus

Bibliographie

Julien Lanoë : Président de la Société des Amis du Musée (1936-1970), Nantaise de presse, Nantes ; 1984


Lanoë, Julien, Recueil de notes littéraires, s.n., [1960]

Webographie

Julien Lanoë à la Bibliothèque municipale

Julien Lanoë sur BNF Data

Pages liées

René Guy Cadou et Hélène

Tags

Contributeurs

Rédaction d'article :

Chloé Voirin

Aucune proposition d'enrichissement pour l'article n'a été validée pour l'instant.