Le dessous des sols : Boulevard de la Prairie au Duc – Îlot A2
Edit de Nantes (1598)

Encore en activité aujourd’hui, l’hippodrome du Petit-Port de Nantes est inauguré en 1875. Il est construit sur une grande propriété et est alors adjacent à un terrain militaire.

Nantes et le début des courses hippiques

Avant l’établissement de l'Hippodrome en 1875, les courses hippiques étaient déjà importantes à Nantes, considérée alors comme le premier hippodrome de l’Ouest. Les premières courses sont organisées en 1835, à l'initiative de M. Jollan de Clerville, Conseiller Général de Blain. Ce dernier propose d’améliorer la race chevaline par la compétition sur les prairies de Basse-Goulaine, à « la lande de la Pelée » dite La Plée, sur l’actuelle route de Clisson.

En 1835, le ministère de l’Agriculture autorise les compétitions et l'organisation de courses de chevaux à Nantes. Les courses ont d’abord lieu à Chantenay puis à la Prairie de Mauves jusqu’en 1875.

Hippodrome de Nantes

Hippodrome de Nantes

Date du document : fin du 19e siècle

En 1840 est créée la Société des courses de Nantes qui succède à la Société royale académique de Loire-Inférieure. Elle a pour objectif de créer un hippodrome permanent et de chercher un terrain adapté à l’accueil du public et au développement des courses sur Nantes. Ce n’est qu’en 1875 que le projet va prendre forme.

La construction de l’hippodrome

En novembre 1875, la Ville de Nantes, sous le maire Charles Lechat, fait l’acquisition de vastes terrains situés à Petit-Port auprès de M. Jégou d’Herbeline, inspecteur général des Ponts et Chaussées. 20 des 43 hectares de la propriété sont utilisés pour la création d’une promenade publique et du champ de courses. Les 35 autres hectares sont utilisés par l’armée. L’actuel boulevard Michelet, d’une largeur de 20 mètres, est construit à cette époque afin de pouvoir déplacer les soldats des casernes jusqu’au champ de manœuvres.

Bien que l’infrastructure de l’hippodrome soit mutualisée en partie avec l’armée, la Société des courses signe un premier bail de location pour 10 ans en 1881, à la condition que cette infrastructure serve également de champ de manœuvres pour la garnison.     

En 1881, l’hippodrome du Petit-Port occupe 77 hectares de terrain. Il se compose de plusieurs pistes de courses et des installations nécessaires à son fonctionnement, dont des tribunes démontables. En 1883, elles sont remplacées par d’élégantes tribunes à structures métalliques, sur les plans de l’architecte Henri Fleury. Les écuries sont installées dans un grand bâtiment de plan rectangulaire. Un très grand lanterneau de toit forme le second niveau de bâtiment et des adjonctions en bois placées de chaque côté agrandissent le volume de l'édifice.

Hippodrome du Petit Port

Hippodrome du Petit Port

Date du document : 28-04-1881

L’aménagement du champ de courses est confié à Philibert Doré-Graslin, vice-président de la Société des courses et Gabriel Lauriol, conseiller général et membre de la Société. Il fait appel au service de François Aubry, architecte-paysagiste nantais, pour l’aménagement du parc et les plantations, permettant d’agrémenter le site.

En 1885, la société de Gymnastique et de Tir La Nantaise fait installer un stand de tir. Le champ de tir est toutefois très rapidement obsolète car il est limité à des tirs de moins de 200 mètres. Il est ainsi peu adapté à l’évolution de l’artillerie et sa proximité des habitations renforce les risques d’accident.

L’agrandissement des infrastructures de l’hippodrome

En 1909, la Ville devient l'unique propriétaire de l'hippodrome du Petit-Port après un échange de terrain avec l'armée.

 Champ de course du Petit-Port

Champ de course du Petit-Port

Date du document : fin du 19e siècle

Entre 1914 et 1919, le champ de manœuvre de Petit-Port sert à nouveau pour les « exercices de courte durée », car le terrain du Bèle est un peu trop éloigné pour les exercices de début d’instruction.

De nouveaux équipements sont réalisés durant l'entre-deux-guerres. Les écuries sont très probablement édifiées à cette période. Le pavillon Loquet, voisin des écuries, est élevé en 1929 pour accueillir des réceptions et banquets.

Entre 1920 et 1923, la Société des courses de Nantes entreprend la réfection des tribunes et la construction d’un logement pour le gardien.

L’urbanisation des années 1970

Le site de l'hippodrome a dû faire face à de nombreux projets d'urbanisation dans les années 1970, dont une déviation routière et la construction d'immeubles collectifs sur le pourtour qui seront annulés. En 1973, les tribunes métalliques de 1883 sont détruites et remplacées par celles existantes. Les équipements sont modernisés à la fin des années 1990.

Hippodrome du Petit Port

Hippodrome du Petit Port

Date du document : 10-08-2020

En 2008 des travaux de rénovation et d’amélioration des pistes avec agrandissement du terrain ont permis d’accueillir des chevaux toujours plus rapides. L'hippodrome propose aujourd’hui quatre types de pistes : le plat, les haies, le steeple et le trot.

Amélie Decaux, Chloé Rouillon
Direction du patrimoine et de l'archéologie, Ville de Nantes/Nantes Métropole
2021

En bref...

Localisation :

Tribunes (boulevard des) 6, NANTES

Date de construction :

1875

Typologie :

architecture de culture recherche sport ou loisir

En savoir plus

Bilbiographie

Cebron de Lisle, Xavier, Des chevaux dans la ville, 170 ans de courses à Nantes, édition de la Duchesse Anne, Nantes 2004

Couvrand, Laurence, « 170 ans de courses hippiques à Nantes », Nantes Passion, supplément n° 150, décembre 2004, p. 29-31

Gracq, Julien, La forme d’une ville, José Corti, Paris, 1985, p. 72-73

Kahn, Claude, Landais, Jean, « L’hippodrome du Petit-Port », les Annales de Nantes et du Pays Nantais, revue de la société académique de Nantes et de la Loire-Atlantique, n° 284,‎ 2e trimestre 2002, p. 30-32

Le Bail, Louis, Nantes, ville à soldats : champs de tir et champs de manœuvres, Le Bèle, Direction du Patrimoine et de l’Archéologie et les Archives de Nantes, mars 2017

« Histoire des quartiers Nord de Nantes – livre 3 – A la recherche d’une campagne disparue… : la vie rurale et le petit port », Nantes, AASCEB, 2002

« Les villes dans la course. L’hippodrome du Petit-Port », Presse Océan, 22 avril 1997, n° 238, p. 10

« L’hippodrome du Petit-Port fête ses 130 ans ce dimanche : un jour de courses particulier », Presse Océan, 28 mai 2005, n° 335, p. 9

« L’hippodrome du Petit-Port fait peau neuve… Entretien avec Michel Bodiguel, président de la société des courses de Nantes », Ouest-France, 15 juillet 2008, n° 371, p. 11

Collectif (auteur), Dictionnaire de Nantes, Presses Universitaires de Rennes, hors collection, 2013

Pages liées

Champ de manoeuvres du Bèle

Charles Lechat (Laigle, 1825 - Nantes, 1897)

Tags

Contributeurs

Rédaction d'article :

Amélie Decaux, Chloé Rouillon

Aucune proposition d'enrichissement pour l'article n'a été validée pour l'instant.