Bandeau
École Léon Blum Place du Ralliement

1128

École de Commerce


    L’École est créée en 1900 par la Ville de Nantes, soit tardivement par rapport à celles de Paris, ouverte en 1819, de Rouen, du Havre et de Lyon, qui datent des années 1870. 

18e siècle, le temps des formations privées

Dans cette ville portuaire dont la richesse provenait du grand commerce international, des formations aux métiers du commerce préexistent, grâce aux réseaux privés : dès le 18e siècle, les fils des négociants armateurs s’initient aux affaires dans les grands ports européens, tel Thomas Dobrée à Hambourg. Au 19e siècle, le vœu d’Ange Guépin et de ses amis de la Société académique d’écoles « spéciales » pour former les cadres du commerce et de l’industrie conduit, tardivement il est vrai, à l’École pratique de commerce et d’industrie, devenue lycée Vial.

L’école – plus tard « supérieure » – de commerce, enrichie d’une section coloniale dès 1903, répond cependant aux besoins des grandes entreprises nantaises. Elle connaît une situation délicate dans l’entre-deux guerres puisque 40 élèves seulement – au lieu de la centaine du début du siècle – effectuent la rentrée de 1934, mais le soutien de la Chambre de commerce qui augmente sa subvention annuelle lui permet de pérenniser son activité.

Avec Audencia, nouvel essor, nouvelle audience

En 1968, la Ville, le Conseil général et la Chambre de commerce et d’industrie créent un syndicat mixte chargé d’en assurer le pilotage. Le changement s’incarne avec un certain retard, grâce en large part à son directeur de 1989 à 2004, Aïssa Dermouche, qui fait adopter le nom d’Audencia, quadruple les effectifs – 3000 étudiants aujourd’hui –, fait édifier en 2002 par Jean-Marie Lépinay et Gilles Chabenès un bâtiment à l’architecture puissante dans le campus du Tertre, une localisation universitaire rare en France. L’ambition grandit aussi : élargissement à l’international, évolution vers le management, le tout consacré par quatre MBA (Master of Business Administration). Elle est désormais reconnue comme une des toutes meilleures écoles hors de Paris, avec Lyon : il est loin le temps où ses élèves étaient moqueusement surnommés les « épiciers »...

Yves Rochecongar
Extrait du Dictionnaire de Nantes
(droits d'auteur réservés)
2018

Aucune proposition d'enrichissement pour l'article n'a été validée pour l'instant.

En bref...

Localisation : Jonelière (route de la) 8, NANTES

Date de construction : 1970

Auteur de l'oeuvre : Friesé, Charles (architecte) ; Lepinay, Jean-Marie (architecte) , Chabenès, Gilles (architecte)

Typologie : architecture scolaire

En savoir plus

Pages liées

Négociants

Chambre de Commerce

Industriels

Tags

Activité tertiaire Enseignement supérieur

Contributeurs

Rédaction d'article :

Yves Rochecongar

Vous aimerez aussi

Maraîchage à Doulon

Société et culture

Au 19e siècle, de nouvelles pratiques agricoles transforment le paysage doulonnais : les terres labourables et les prairies laissent peu à peu place à des tenues maraîchères.

Contributeur(s) :Julie Aycard

Date de publication : 10/06/2022

1241

Grand Blottereau

Architecture et urbanisme

Du Moyen Âge au 18e siècle, le Grand Blottereau est une modeste terre qui prend une nouvelle dimension lorsque Gabriel Michel en fait l’acquisition en 1741. Cet armateur nantais fait...

Contributeur(s) :Julie Aycard

Date de publication : 03/10/2022

1530

Francis Chaptois (1885-1968)

Société et culture

Resté peu connu, Francis Chaptois a travaillé pendant l’entre-deux -guerres pour des grands chantiers, où il s’est illustré avec succès tant dans les bateaux de plaisance que les racers...

Contributeur(s) :Gérard Krebs

Date de publication : 02/03/2023

642