Bandeau
Rue Saint-Jacques Ateliers Normand

1594

Orgues


D’emblée apparaissait l’image de la cathédrale dotée de deux instruments dont le plus ancien, en tribune, était enserré dans un élégant buffet (1619) élargi au 18e siècle. Le patrimoine organistique nantais possède d’autres richesses placées aux 19e et 20e siècles dans les lieux de culte édifiés au fur et à mesure de la croissance de la ville.

Ces orgues sont, pour la plupart, signées du Nantais Louis Debierre (1842-1920) qui, à l’issue d’un apprentissage à Paris, revient à Nantes pour construire son premier instrument (Notre-Dame de Toutes Joies, 1862) et fonder à 20 ans son entreprise. En 1874, avec le concours de l’architecte Mathurin Fraboulet, il édifie une manufacture d’exception située en coeur d’îlot entre la rue Saint-Clément et l’actuelle rue Préfet Bonnefoy. Les ateliers spécialisés où les parties d’orgues sont réalisées, gravitent autour d’une halle de montage de la taille d’une chapelle.

Notre-Dame-de-Toutes-Joies, l'orgue

Notre-Dame-de-Toutes-Joies, l'orgue

Date du document : 21-07-2012

Debierre, de notoriété nationale, exerce son art de 1862 à 1919. À Nantes, il signe notamment les orgues de Saint-Clément, Saint-Nicolas, Saint-Similien, Sainte-Anne et celui du théâtre Graslin, aujourd’hui disparu. Deux opus retiennent l’attention : l’orgue de choeur de la cathédrale – le plus important de France –, merveille visuelle et sonore, et l’orgue de tribune de Notre-Dame de Bon Port, tout en équilibre et poésie. Génie des arts appliqués, Debierre dépose plusieurs brevets et met au point un orgue miniaturisé, produit à près de trois cents exemplaires. Fournisseur des congrégations missionnaires, il livre ces robustes orgues portatives sur tous les continents.

Page de garde du devis de l’orgue de l’église Sainte-Anne de Nantes conçu par la manufacture Debierre

Page de garde du devis de l’orgue de l’église Sainte-Anne de Nantes conçu par la manufacture Debierre

Date du document : 1891

À son successeur, Georges Gloton, on doit l’agrandissement du grand orgue de la cathédrale de Nantes (1933). Il forme Joseph Beuchet-Debierre, petit-fils du fondateur, qui fait de la manufacture la première de France avec des succursales, dont Paris. À Nantes, Joseph Beuchet reconstruit les orgues du temple protestant et de Saint-Nicolas, détruits lors des bombardements de 1943. À sa mort, en 1970, son fils Joseph prend le relais et achève la restauration du grand orgue de la cathédrale (1971). En 1980, la manufacture ferme, victime, comme tant d’autres, des sujétions économiques (faible rentabilité, coût croissant des charges de personnels qualifiés, trésorerie déficiente en raison des délais de règlement de l’État et de maintes collectivités).

Un ouvrier de Louis Debierre, Raymond Bouvet, ouvre son propre atelier en 1930 et livre après la guerre les deux beaux instruments des églises Sainte-Madeleine et Sainte-Thérèse. Son gendre, Jean Renaud, lui succède en 1967.

Aujourd’hui, une nouvelle génération de facteurs (Bernard Hurvy, Denis Lacorre, Robert Frères, Nicolas Toussaint…), respectueuse du patrimoine original nantais, entretient et restaure ces instruments qui, pour la plupart, ont dépassé le siècle. La Ville de Nantes, propriétaire de la majorité d’entre eux, veille à la préservation d’orgues sur lesquelles se produisent régulièrement des organistes étrangers et français et que servent quotidiennement les musiciens de tous âges issus de la classe d’orgue du Conservatoire, pépinière de talents.

Pierre Legal
Extrait du Dictionnaire de Nantes
2019
(droits d’auteur réservés)

Aucune proposition d'enrichissement pour l'article n'a été validée pour l'instant.

En savoir plus

Pages liées

Musique

Théâtre Graslin

Église Saint-Similien (1/2)

Tags

Instrument de musique Musique

Contributeurs

Rédaction d'article :

Pierre Legal

Vous aimerez aussi

Grands magasins

Société et culture

Les grands magasins, associés aux enseignes internationales, sont désormais perçus négativement, ils n’incarnent plus la modernité commerciale. Pourtant, lors de leur apparition sous...

Contributeur(s) :Gillian Tilly

Date de publication : 13/09/2022

2656

Royal de Luxe

Société et culture/ Les incontournables

Lorsque que la Compagnie « Royal de Luxe », fondée par Jean-Luc Courcoult, déménage de Toulouse à Nantes, en 1989, avec l’appui financier de cette dernière, elle est estampillée...

Contributeur(s) :Marc Grangiens

Date de publication : 19/08/2019

10774

Sucre

Société et culture

En 2013, la raffinerie Béghin-Say n’assure plus que le conditionnement du sucre de canne : Nantes est donc bien près de tourner la page d’une activité sucrière qui remonte au 17e siècle.

Contributeur(s) :Olivier Grenouilleau

Date de publication : 18/02/2019

4328