Bandeau
Place du Petit-Bois Canal de Nantes à Brest

4126

Heurtoirs de porte


Les heurtoirs de porte, ou marteaux de porte, sont fixés à hauteur d’homme sur l’extérieur des portes d’entrée de maisons, d’immeubles ou parfois de jardins. Pendant des siècles, c’était une manière d’annoncer son arrivée aux occupants du lieu, remplacée depuis par les sonnettes, les interphones et les visiophones.

Le visiteur saisissait la partie articulée et donnait des coups sur une partie métallique, la porte faisant caisse de résonance. D’après le son de la frappe, on pouvait reconnaître, dit-on, un habitué.

Beaucoup de maisons antérieures à la généralisation des sonnettes électriques ont des heurtoirs ornant de grandes ou petites portes d’époque, avec des modèles et des formes variées, des plus simples aux plus sophistiqués. Car le heurtoir avait aussi une fonction décorative pour montrer son rang social.

Heurtoir en forme de boucle, rue Kervegan

Heurtoir en forme de boucle, rue Kervegan

Date du document : 25-01-2021

Mise en œuvre au cours des siècles

Jusqu’au 18e siècle, les heurtoirs étaient réalisés à l’unité par des serruriers.

Heurtoir rustique en forme de marteau, rue Bossuet

Heurtoir rustique en forme de marteau, rue Bossuet

Date du document : 02-01-2021

Pour les formes plus élaborées, le serrurier frappait au marteau ou au marteau pilon le métal chauffé au rouge placé entre deux moules appelés étampes. Cela permettait par exemple d’obtenir le bas des heurtoirs en forme de cuisses de grenouille, très fréquent à partir du 18e siècle.

A partir du 19e siècle, les fondeurs ont reproduit les heurtoirs de manière semi-industrielle, en fonte ou en laiton. Le métal en fusion est coulé dans le creux laissé dans des moules en sable, grâce aux deux parties du modèle en bois, œuvre d’un sculpteur.

Au 21e siècle, des heurtoirs neufs sont toujours proposés, avec des thèmes et des formes beaucoup plus variés, essentiellement pour donner du cachet aux portes d’entrée.

Les composants d’un heurtoir

• l’attache fixée sur la porte. Simple piton dans les temps anciens, elle est plus ou moins travaillée jusqu’à prendre une forme de tête de lion,
• le battant, partie mobile articulée autour d’un axe inséré dans l’attache, se termine par une partie plus lourde qui frappe la porte,
• le clou de percussion, pièce métallique fixée sur la porte, mais qui parfois fait défaut,
• la platine, facultative, qui renforce l’aspect décoratif, surtout à partir du 18e siècle. C’est une  plaque de faible épaisseur, ajourée comme une dentelle, qui est placée sous l’attache. Quand  elle est de petite dimension, l’appelle  l’écusson.

Les familles de heurtoirs à Nantes

Plusieurs repérages ont permis d’identifier 300 heurtoirs, avec une densité plus forte dans le quartier Centre-Ville et dans le sud du quartier Hauts-Pavés/Saint-Félix. Le pourcentage est donné pour chaque famille.

Exemples de heurtoirs découverts à Nantes

Exemples de heurtoirs découverts à Nantes

Date du document : 01-2021

Le marteau (25 %) :
• pendeloque ou une autre forme simple depuis le Moyen Âge,
• tête d’animal au 19e siècle.

L’anneau (10 %) :
• anneau articulé sur une petite attache, de section ronde ou carrée, parfois décoré par des marques de burin dès le Moyen Âge,
• anneau articulé dans la gueule d’un lion, souvent en cuisses de grenouille,
• anneau entourant une tête de lion (appelé marmouset),
• anneau représentant un serpent se mordant la queue.

La boucle (13 %), forme qui s’est généralisé à partir du 16e siècle :
• en forme de gibecière, appelée aussi au 18e siècle cuisses de grenouille.

La main de femme (52 %), forme particulière de marteau, production des fondeurs au début du 19e siècle :
• généralement en fonte car plus économique que le laiton,
• avec plus d’une vingtaine de modèles différents observés à Nantes, surtout dans les quartiers périphériques aux anciennes fortifications de la ville. Le plus courant est celui avec une manchette ornée d’un gros nœud de ruban.

Main droite avec un nœud ornant la manchette, rue Mercœur

Main droite avec un nœud ornant la manchette, rue Mercœur

Date du document : 01-01-2021

Les symboles des heurtoirs

• L’anneau était un message d’accueil asile. Présent sur la porte d’églises dès le 11e siècle, il suffisait de le toucher pour obtenir l’asile.

Heurtoir en forme d’anneau, rue Beau Soleil

Heurtoir en forme d’anneau, rue Beau Soleil

Date du document : 02-01-2021

• La main symbolise également l’accueil.

Les têtes d’animaux sur les heurtoirs, comme sur les façades des églises au Moyen Âge, étaient là pour exorciser les mauvaises intentions, ou pour apporter un message de bienvenue, ou encore pour apporter de la fantaisie et de l’imaginaire.

• Le lion représente la force, la puissance, le courage. Il est aussi sensé prévenir les mauvais esprits de s’approcher de la demeure.
• Le serpent qui se mord la queue, appelé ouroboros, symbolise le cycle de la vie et l’éternité.
• Le bélier représente la force de la nature.

Heurtoir avec une tête de bélier, rue du Château

Heurtoir avec une tête de bélier, rue du Château

Date du document : 02-01-2021

• Le cygne évoque la grâce, la pureté.
• Le griffon, dont on ne voit pas le corps de lion, symbolise la magie et la protection.

À Nantes comme dans de nombreuses villes du monde, beaucoup de heurtoirs décorent encore les portes d’origine des habitations construites jusqu’au début du 20e siècle. Même si les détails de certains heurtoirs sont atténués sous les couches de peinture successives, ou attaqués par l’érosion, ils donnent toujours du cachet à ces portes, imposantes ou discrètes. Ce petit patrimoine mérite d’être mis en valeur.

Yves-Marie Rozé
2021

Aucune proposition d'enrichissement pour l'article n'a été validée pour l'instant.

En savoir plus

Bibliographie

Diderot, Denis, D’Alembert, Jean Le Rond, Encyclopédie, planches XXXV et XXXVIII, figures 31 à 33 pour les heurtoirs avec les explication p. 7, entre 1751 et 1772 (accessible sur le site de la BNF)

Viollet-le-Duc, Eugène, « Heurtoir » in Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, Tome 6 , 1854-1868, p. 81 à 86

Webographie

Inventaire des heurtoirs de portes Lien s'ouvrant dans une nouvelle fenêtre

Poignées de portes et heurtoirs à Paris Lien s'ouvrant dans une nouvelle fenêtre

Pages liées

Décrottoirs

Chasses-roues

Tags

Centre Ville Hauts Pavés - Saint Félix Élément d'architecture

Contributeurs

Rédaction d'article :

Yves-Marie Rozé

Vous aimerez aussi

Square Maurice-Schwob

Architecture et urbanisme

Le square Maurice-Schwob, qui offre un panorama sur la carrière Miséry et la Loire, est dessiné par Étienne Coutan dans l'idée de créer un jardin promenade au sein du quartier Sainte-Anne....

Contributeur(s) :Frédérique Le Bec

Date de publication : 14/06/2019

3920

Espace emblématique du rapport ancestral entre la Loire et la ville de Nantes, la « ligne des ponts » nantaise était un ensemble unique en France et en Europe érigé pour traverser...

Contributeur(s) :Julie Aycard , Julien Huon

Date de publication : 17/02/2021

1695

Folies

Architecture et urbanisme

« Folie », de folia – feuille en latin – renvoie à l’idée de maisons entourées de verdure. Le terme signifie aussi, dès le 18e siècle, la propension des gens riches à séjourner alternativement...

Contributeur(s) :Olivier Grenouilleau

Date de publication : 09/03/2020

5966