Bandeau
Conserverie Saupiquet Cité de Port-Durand

3679

Décrottoirs et gratte-pieds autour du cimetière Miséricorde


Il s’agit d’un petit patrimoine, modeste car ils sont si bas qu’on ne les voit pas. Ce sont des témoins du passé. Positionnés près de la porte d’entrée d’une maison ou d’un immeuble, ils permettaient de retirer la boue et les graviers sous les bottes et les chaussures par temps de pluie, à une époque où les rues et/ou les trottoirs n’étaient pas goudronnés.

Le décrottoir est constitué d’une seule lame tenue en l’air, alors que le gratte-pieds est un cadre métallique, fixé sur une marche, comprenant plusieurs lames. L’article concerne principalement leur repérage dans une zone de 500 mètres autour du cimetière Miséricorde de Nantes. 163 décrottoirs et trois gratte-pieds ont été photographiés, dont 2/3 pourraient encore servir. Les autres ne sont repérables que par des traces.

Où les trouve-t-on ?

Ils sont positionnés discrètement à côté des portes d’entrée, construits pour la plupart entre 1850 et 1920. Pour ne pas être un obstacle, ils sont positionnés parfois dans un renfoncement de la façade, mais plus généralement ils sont sur le domaine public, sans gêne pour les piétons, protégés grâce à une marche empiétant sur le trottoir. On n’en trouve généralement pas sur les voies ouvertes après la Première Guerre mondiale, ni devant les commerces, ni devant les habitations en retrait par rapport au trottoir et les rues étroites sans marche sur le trottoir.

Quatre types de décrottoirs observés, en nombres décroissants :

1. Décrottoir perpendiculaire à la façade, scellé au mur par un ou deux ancrages,

Décrottoir, rue Alexandre Dumas

Décrottoir, rue Alexandre Dumas

Date du document : 26-08-2020

2. Décrottoir parallèle à la façade, scellé au mur : simple plat en forme de U ou réalisé par assemblage de plusieurs parties,

Décrottoir, passage Louis Levesque

Décrottoir, passage Louis Levesque

Date du document : 24-08-2020

3. Décrottoir fixé sur une marche avec différentes orientations,

Décrottoir, rue Monselet

Décrottoir, rue Monselet

Date du document : 13-08-2020

4. Décrottoir devant une niche intégrée dans la façade

Décrottoir, rue des Hauts-Pavés

Décrottoir, rue des Hauts-Pavés

Date du document : 08-09-2020

Pour chaque type, il existe une grande variété de formes plus ou moins travaillées, solides et décoratives. La majorité des décrottoirs se trouvent  à droite de la porte (20% sont à gauche, pour environ 16% de gauchers dans la population). Concernant les traces, elles vont depuis les trous sur la façade ou sur le rebouchage bien visible, mais plus souvent un petit bout métallique est encore présent. Beaucoup de compteurs de gaz ou électriques ont été installés récemment en façade près des portes d’entrée des habitations, et de nombreux décrottoirs, devenus inutiles, ont dû probablement laisser leur place. Depuis l’arrêt des désherbants, les rues sont égayées de plantes sauvages, belles et rebelles. Mais celles poussant à la jonction des murs et des trottoirs peuvent camoufler les traces laissées par d’anciens décrottoirs.

Évolution et localisation

Certains sont peints (parfois à la couleur des portes ou du mur), et l’usure due au décrottage des bottes et chaussures est souvent visible. Lors de la construction, il n’y avait pas de trottoirs asphaltés. Par la suite, quand ceux-ci ont été réalisés, le niveau du sol devant la porte a été relevé, ce qui explique que beaucoup de premières marches et de décrottoirs soient maintenant presque au niveau du trottoir. D’autres situations particulières sont mentionnées dans les légendes de l’album photos.

Dans cette zone explorée du quartier Hauts-Pavés / Saint-Félix, on trouve une forte densité de décrottoirs au sud du cimetière, comme dans la rue Monselet, et dans les passages Levesque, Saint-Yves et Leroy.

Carte des décrottoirs et gratte-pieds, quartier Saint-Félix / Hauts-Pavés

Carte des décrottoirs et gratte-pieds, quartier Saint-Félix / Hauts-Pavés

Date du document : 10-2020

Un tiers des décrottoirs se situe dans des voies privées (impasses ou passages).

En dehors de cette zone, quelques sondages rapides ont permis d’en repérer six sur les avant-dernières marches des huit immeubles de la place Mellinet, et dans plusieurs rues et boulevards de Nantes. Les curieux trouveront des articles et des photos sur le web, dans de nombreuses villes et villages de France et dans des pays européens, avec une profusion d’autres formes.

Accessoires aujourd’hui inutiles, les décrottoirs et gratte-pieds, de formes, d’esthétiques et de solidités variées, évoquent une époque révolue. Ils méritent d’être préservés et entretenus comme tous ces petits patrimoines qui nous relient au passé de Nantes, pour qui aime observer.

Yves-Marie Rozé
2020



Aucune proposition d'enrichissement pour l'article n'a été validée pour l'instant.

En savoir plus

Webographie

167 photos de décrottoirs de la Commission Française pour la Protection du Patrimoine Historique et Rural Lien s'ouvrant dans une nouvelle fenêtre

Pages liées

Heurtoirs de portes

Tags

Hauts Pavés - Saint Félix Élément d'architecture

Contributeurs

Rédaction d'article :

Yves-Marie Rozé

Anecdote :

Yves-Marie Rozé

Vous aimerez aussi

Ce 16 avril 1934, les Salons Mauduit s’apprêtent à accueillir une réunion privée des Jeunesses patriotes (JP) dont l’orateur vedette sera Philippe Henriot, la future « voix de la Collaboration...

Contributeur(s) :Yvon Gourhand

Date de publication : 27/09/2021

1095

Le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) se donne pour objectif de mettre en œuvre la politique sociale de la commune. Cet outil municipal est l’héritier des bureaux de bienfaisance,...

Contributeur(s) :Noémie Boulay

Date de publication : 22/03/2022

1725

La belle attend le retour de son bien-aimé. Un messager lui apporte la nouvelle selon laquelle il a changé de maîtresse. Elle s’enquiert des qualités de sa rivale et apprend que, sans...

Contributeur(s) :

Date de publication : 20/03/2019

1674