Anneaux
Sculptures figuratives extérieures de l'église Saint-Similien

La fresque de la rue Montaudouine a été réalisée en 2019, sur le mur pignon d’un ancien immeuble d’armateurs du 17e siècle, par le Studio Katra en collaboration avec les habitants du quai de la Fosse et l’équipe de quartier de la Ville de Nantes. Par un jeu de références symboliques, cette œuvre poétique et engagée aborde l'histoire du quartier et de Nantes et met en scène Kairos, le dieu grec du moment opportun, en allégorie du temps qui nous est compté face à l'urgence climatique.

Kairos, le temps à saisir !

Dieu grec du temps et de l’instant, souvent représenté sous forme d’un éphèbe aux talons et aux épaules ailées, Kairos est un jeune homme ayant une épaisse touffe de cheveux à l’avant ; il s’agissait de le « saisir par les cheveux » lorsqu’il passait...toujours trop vite. On distingue sur son visage des gouttes de transpiration, symbole du réchauffement climatique et de l’effort demandé pour produire du temps supplémentaire. Nantes n’est plus qu’un îlot à cause de la montée des eaux, vision catastrophique ou réaliste pour certains pays comme le Bangladesh en proie à une disparition prochaine (cf tigre du Bengal s’échappant d’un iceberg).

Dans cette fresque le temps est personnifié par Kairos, les feuilles s’envolent à la manière d’une nouvelle saison qui s’annonce, l’horloge qui tourne sur la pommette de son visage et le sablier qui nécessite un surplus de sable de Loire pour ne pas s’arrêter. Le sable et l’ambiance nocturne nous rappellent que nous ne sommes que poussière, de simples passagers volatiles dans notre époque, qui retourneront dans l’obscurité après un bref passage dans la lumière. Ainsi est fait le cycle de la vie.

Street-art nantais, fresque de la rue Montaudouine

Street-art nantais, fresque de la rue Montaudouine

Date du document : 01-09-2019

Un quartier chargé d'histoire

L’histoire de Nantes présente des anachronismes où les références se mélangent ; bombardiers alliés et dirigeable de Jules Verne, Willy Wolf plongeant dans le vide, toucan, cannes à sucre, anneaux triangulaires, bananiers, héron cendré et silure dans un carrelet... Les « Abeilles », implantées historiquement au 53 de la rue, remorquent les bateaux jusqu’au quai de la Fosse, crevasse de Loire qui permettait d’amarrer les premiers voiliers et dont le nom « Fosse » restera.

Les constellations prennent la forme d’une bière et d’un célèbre biscuit Nantais. Ces deux références évoquent les odeurs portées par les vents d’est ou d’ouest jusque dans les immeubles des quais de La Fosse. À l’ouest, les vents étaient chargés d’une fragrance de bière fermentée issue des brasseries du bas Chantenay. À l’est, c’était le parfum des biscuits sortis des fours de l’usine LU qui embaumait les ruelles des quais. Les habitants de l’immeuble 53 pouvaient alors connaître la météo simplement par l’odeur qui s’engouffrait dans leurs appartements !

Détail de la fresque <i> Kairos </i> de la rue Montaudouine

Détail de la fresque Kairos de la rue Montaudouine

Date du document : 04-10-2019

Les coteaux de la Fosse

Les escaliers historiques comme celui de la rue Montaudouine (années 1700) reliaient les quais de la Fosse jusqu’aux coteaux. À la manière de celles d’Escher, ces marches défient le temps pour proposer aux visiteurs une histoire sans âge, un voyage infini à travers les interstices de ce quartier emblématique Nantais.

Autrefois étendue végétale surplombant la Loire, les coteaux de la Fosse étaient un petit éden Nantais abritant faune et flore locales. Des vignes aux hérons cendrés venus se nourrir dans les étangs remplis de grenouilles (une rue en prendra le nom : l’héronnière) ces hauteurs recèlent d’anecdotes. L’activité maritime et marchande ayant pris le pas, petit à petit sont apparus des méandres d’escaliers et de ruelles partants des quais de la Fosse en direction des coteaux et de la fameuse place Graslin. Alors qu’en contre bas les commerces comme la faïencerie de Quimper s’activaient, derrière les immeubles penchés des quais se trouvaient les maisons de dentelles, bars et lieux de vie animés. Les escaliers desservaient les maisons d’ouvriers, de marins ou d’armateurs. Un croisement de flux et une mixité de population encore bien présente aujourd’hui.

Fresque <i> Coteaux de la Fosse </i>

Fresque Coteaux de la Fosse

Date du document : 16-10-2020

Les macareux moines

Perchée au-dessus de la fenêtre, une colonie de Macareux Moines a trouvé refuge. De son nom scientifique Fratercula Arctica qui signifie « petit frère de l’Arctique » en latin, cette espèce qu’on ne retrouve en France qu’en Bretagne est menacée de disparition avec une population passée de près de 8000 couples en 1950 à 130 aujourd’hui. Décimée par la chasse, victime des marées noires, perturbée par les lumières de la côte lors des premiers vols, elle fait désormais face au dérèglement climatique. Ce dernier, en modifiant la température de l’eau et donc la quantité de poissons, oblige le Macareux à aller chercher toujours plus loin sa nourriture le fatiguant et laissant sa progéniture à la merci des espèces nuisibles. S’attaquant aux œufs, les rats, goélands et autres charognards se sont multipliés notamment en profitant de la nourriture des décharges à ciel ouvert.

Réfugiés sur l’immeuble du 53 quai de la Fosse, les tous derniers membres de la colonie sont venus nous alerter de l’urgence d’agir et de la longue tâche qu’il reste à accomplir pour que l’Homme retrouve une place juste dans un écosystème harmonieux et interdépendant.

Fresque <i> Le Macareux moine - Petit frère de l’Arctique </i>, rue Montaudouine

Fresque Le Macareux moine - Petit frère de l’Arctique , rue Montaudouine

Date du document : 08-01-2020

Le Studio Katra remercie l’ensemble des contributeurs pour cette fresque narrative : les habitants du quai de la Fosse pour leurs témoignages et propositions sur la fresque et tout particulièrement ceux de l’immeuble 53, la ville de Nantes au travers de ses équipes de quartier, le service patrimoine, le pôle Nantes Loire (voirie), le service éclairage urbain et les architectes des bâtiments de France.

Studio Katra
2019

En savoir plus

Webographie

Site internet du Studio Katra

Pages liées

Fosse

Loire

LU

Tags

Contributeur

Rédaction d'article :

Studio Katra

Aucune proposition d'enrichissement pour l'article n'a été validée pour l'instant.