Bandeau
Cryptes de la cathédrale Anneaux

3374

Carmélites


Un siècle et demi après la fondation du monastère des Couëts par la duchesse Françoise d’Amboise, un nouveau Carmel obéissant à la règle réformée par Thérèse d’Avila est créé à Nantes en 1619. Malgré l’opposition du bureau de ville, le couvent s’installe alors rue Saint-Gildas grâce à de puissantes protections qui remontent jusqu’à la reine Marie de Médicis. Au milieu du siècle, les sœurs annexent la chapelle qui jouxte leur couvent et acquièrent des maisons en direction de la rue du Château.

Entrée du Cinématographe, rue des Carmélites

Entrée du Cinématographe, rue des Carmélites

Date du document : 29-03-2012

Cette rapide extension est rendue possible par le soutien des notables nantais, anciens ligueurs ou loyalistes réunis, engagés dans la dynamique de réforme de l’Église catholique. Jusqu’en 1789, 165 jeunes filles de la bonne société nantaise vont y prendre le voile. À la Révolution, les religieuses sont dispersées. Le couvent sert un temps de prison et de caserne avant d’être vendu en quatre lots. En 1816, les religieuses survivantes reprennent la vie commune, et un nouveau couvent se fixe en 1840 rue du Coudray.

Ancien couvent des Carmélites

Ancien couvent des Carmélites

Date du document : 1868

On peut encore voir une partie des bâtiments du premier couvent des sœurs dans la cour située derrière le Cinématographe, actuelle rue des Carmélites. Quant au Cinématographe, il s’agit de l’ancienne chapelle, transformée en salle de cinéma au début du 20e siècle : l’American Cosmograph en 1908, devenue ensuite Celtic et Cinématographe depuis 1983. 

François Macé
Extrait du Dictionnaire de Nantes
2018
(droits d'auteur réservés)

Aucune proposition d'enrichissement pour l'article n'a été validée pour l'instant.

En savoir plus

Bibliographie

François Henri, « L'ancienne chapelle protestante de la rue des Carmélites », Bulletin de la vie artistique nantaise, n°6, 1942, p. 8

Halgan G., « La rue des Carmélites », Bulletin paroissial de Saint-Similien, n°83, décembre 1958, p. 6-8 et n°84, janvier 1959, p. 9-11

Saupin Guy, « Couvents tridentins et forme urbaine : Nantes du 17e au 19e siècle », Bulletin de la Société archéologique et historique de Nantes et de Loire-Atlantique, n° hors série, 2008, p. 141-58

Pages liées

Catholicisme

Couvents

Salles de cinéma

Tags

Catholicisme Cinéma Couvent

Contributeurs

Rédaction d'article :

François Macé

Vous aimerez aussi

Le diagnostic archéologique réalisé par la DPARC boulevard de la Prairie au Duc - îlot A2, en juillet 2013, a été déclenché par la construction d’un immeuble d’habitations sur un secteur...

Contributeur(s) :Mathieu Laurens-Berge

Date de publication : 26/10/2020

1192

Parc de Procé

Géographie et biodiversité

En 1912, Paul Bellamy, le maire, propose à son Conseil municipal d’acquérir un parc de 12 hectares sur les rives de la Chézine, un affluent de la Loire, à l’ouest de la ville. Le domaine...

Contributeur(s) :Thierry Guidet

Date de publication : 18/01/2021

1590

Parc floral de la Beaujoire

Architecture et urbanisme/ Géographie et biodiversité

À la croisée du plateau rocheux et du vallon de la Bretonnière, le parc floral de la Beaujoire offre de belles perspectives sur l’Erdre. Créé à l'occasion des Floralies Internationales...

Contributeur(s) :Direction Nature & Jardins , Ville de Nantes

Date de publication : 29/09/2022

1484