Bandeau
Aubert et Thouvenin Jardins familiaux

1313

Stadium Pierre-Quinon


Achevé en 2013, le stadium Pierre-Quinon est l’œuvre de l’architecte Jean Guervilly. Il livre ici le seul équipement d’ampleur pour la pratique de l’athlétisme en intérieur du Grand Ouest.

Un équipement pour la région nantaise

Au début des années 2000, les athlètes de haut niveau du Grand Ouest alertent sur leur besoin d’un stade d’intérieur, permettant l’entraînement durant la saison hivernale et par mauvais temps. Jusqu’alors, ils doivent effectuer de longs trajets jusqu’à Caen, Bordeaux ou Clermont-Ferrand pour pouvoir s’entraîner. Le manque d’un tel équipement se fait ressentir, d’autant plus que les Pays-de-la-Loire sont la deuxième région française à compter le plus grand nombre de licenciés d’athlétisme.

La Ville de Nantes et la Région des Pays-de-la-Loire décident alors de la construction d’un stade d’intérieur destiné à la pratique de l’athlétisme mais aussi du badminton, du handball, basketball ou encore volleyball. Nantes Université leur fait don d’un terrain pour la réalisation de cet équipement, en contrepartie d’une utilisation privilégiée du futur stade.

L’architecte Jean Guervilly est choisi pour diriger le projet. Le coût des travaux est évalué à environ 20 millions d’euros, partagés entre la Ville, la Région, Nantes Université et l’État. En septembre 2011, le chantier commence et s’achève en 2013.

Une architecture minimaliste et ouverte sur l’extérieur

Avec le stadium Pierre-Quinon, Jean Guervilly signe un édifice architectural épuré, voire minimaliste.

Le stadium a une emprise au sol de près d’1 hectare, pour autant son architecture le fait se poser en douceur, sans impression de lourdeur. Il est partiellement encastré dans la pente du terrain, ce qui permet de ne pas trop modifier l’environnement. Du côté du boulevard Guy Mollet, le stadium a une façade arrondie, qui suit la courbure des pistes de course à l’intérieur. De ce côté du stadium, une partie de la façade est vitrée, ce qui permet d’alléger visuellement l’édifice tout en donnant aux sportifs une belle visibilité sur l’extérieur. En effet, Jean Guervilly souhaitait offrir aux sportifs une expérience semblable à un entraînement en extérieur. La relation entre l’intérieur et l’extérieur est une des clés de l’architecture du site. La lumière naturelle est d’ailleurs privilégiée grâce à de grandes verrières sur les parois et le toit.

Du côté ouest, la façade de l’édifice a un profil plus géométrique, à angles droits.

Les façades du stadium sont réalisées en Alucobond, un matériau composé de deux tôles d’aluminium et d’un remplissage minéral. Ce matériau, presque incombustible, a une très haute qualité énergétique. Très façonnable, il permet de laisser libre court à la créativité architecturale. L’aluminium permet également de réfléchir le paysage environnant : l’édifice est pleinement intégré dans l’environnement.

La charpente métallique blanche, visible à l’intérieur, porte une toiture composée de sept grands sheds. Ce type de toiture est essentiellement utilisé pour les bâtiments industriels. Ainsi, la toiture présente un profil en dents de scie, dont les versants nord sont vitrés afin d’apporter un éclairage régulier. Sur leurs versants sud, ils sont équipés de 4000 mètres carrés de panneaux photovoltaïques. Le toit du stade accueille une des plus grandes centrales photovoltaïques urbaines de France, ce qui permet au stade d’être un bâtiment à énergie positive, c’est-à-dire qu’il en produit plus qu’il n’en consomme. Le stadium produit chaque année l’équivalent de la consommation électrique annuelle de l’éclairage public pour une commune de 7000 habitants. La toiture est également équipée d’un système de récupération des eaux de pluie pour l’arrosage des terrains de sport voisins.

La pratique sportive

Le stadium Pierre-Quinon comprend plusieurs installations sportives :

• La salle Fernand-Lancereau, la salle principale d’athlétisme. Elle comporte une piste de 200 mètres, huit couloirs de sprint, deux aires de saut à la perche, une aire de saut en hauteur et une de saut en longueur. Une cage de lancer de poids peut être aménagée. Les tribunes de la salle comptent 533 places ;

• La salle Alice-Milliat, pour la pratique polyvalente. Elle sert essentiellement aux échauffements ;
• Des salles sportives annexes (vestiaires, salle de musculation, locaux anti-dopage, salle du radar…) ;

• Des salles de réunion et d’exploitation du site ;
• Une piste d’athlétisme de 400 mètres en extérieur.

Afin d’offrir la meilleure expérience possible aux sportifs, une grande attention a été apportée à la piste de course et à son revêtement. La technologie du revêtement lui permet d’absorber au mieux la force de l’impact avec une réponse immédiate. Il est tout particulièrement pensé pour les chaussures à pointe utilisées en athlétisme, afin d’assurer aux sportifs une bonne adhérence. Les athlètes affirment que la piste leur permet une vitesse particulièrement importante.

Le stadium Pierre-Quinon est inauguré le 12 octobre 2013 dans le cadre de compétitions et en présence de trois champions d’athlétisme : Jean Galfione, Stéphane Diagana et Thierry Vigneron.

Le stadium Pierre Quinon est principalement un centre d’entraînement mais accueille également des événements importants aux niveaux régionaux, interrégionaux comme le Meeting Elite Nantes Métropole Indoor, une compétition d’athlétisme régionale. Le stadium sert également à la pratique du sport universitaire.

Léa Grieu
Direction du patrimoine et de l'archéologie, Ville de Nantes/Nantes Métropole
2023



Aucune proposition d'enrichissement pour l'article n'a été validée pour l'instant.

En savoir plus

Pages liées

Dossier : les équipements sportifs nantais

Tags

Nantes Nord Sport Équipement sportif

Contributeurs

Rédaction d'article :

Léa Grieu

Vous aimerez aussi

Rizerie

Architecture et urbanisme

La consommation de riz, attestée dès le 16e siècle à Nantes, reste totalement marginale jusqu’au 19e siècle, même si elle entre dans la ration des prisonniers de l’an 2, nécessité oblige....

Contributeur(s) :Alain Croix

Date de publication : 20/05/2021

1455

Port-Maillard

Architecture et urbanisme

Simple grève d’échouage jusqu’à l’époque moderne, le Port-Maillard est un maillon essentiel du dispositif portuaire nantais. Parallèlement au développement du port maritime, il perd...

Contributeur(s) :Julie Aycard

Date de publication : 07/04/2021

1876

En 2010, la Direction du Patrimoine et de l’Archéologie a réalisé une étude archéologique et architecturale préalable au ravalement d’une façade d’immeuble située à l’emplacement de...

Contributeur(s) :Mathieu Laurens-Berge

Date de publication : 15/10/2020

1160