Bandeau
Protestants Vezon

2559

Roquio Le Chantenay


Le roquio Le Chantenay a fait toute sa carrière dans les eaux nantaises en assurant le transport des passagers entre les rives nord et sud de la Loire. Classé monument historique, il est l’un des fleurons de la flotte de l'association Bateaux du port de Nantes.

Le Chantenay est construit par les chantiers d'Argenteuil en région parisienne en 1888 pour la Compagnie de Navigation de la Basse Loire qui devient la Compagnie française de navigation (CFN) en 1900.

L’un des huit roquios de Loire

D’une longueur de 16,10 mètres, d’une largeur de 4,01 mètres et d’un tirant d’eau d’1,50 mètres, la coque du Chantenay est en acier riveté. Propulsé par un moteur vapeur d’une puissance de 40 à 50 CV, il pouvait transporter jusqu’à 120 personnes qui s’installaient soit dans le salon cabine, soit en plein air sur la plage avant. Celle-ci était ceinturé de bancs en fer et pouvait être couverte d’un tendelet l’été.

Au gré des rachats de compagnies (1906 : Messageries de l’Ouest ; 1920 : Compagnie Nantaise de Navigation à Vapeur ; 1935 : Compagnie Fluviale Basse-Indraise), il poursuit sa carrière à Nantes et Basse-Indre. 

Au début des années 1930, sous la pression des équipages exposés aux intempéries et aux rejets de la propulsion vapeur, les roquios abandonnent leur timonerie à l’air libre à l’arrière. Une passerelle fermée et surélevée est installée à l’avant du compartiment machine permettant une meilleure visibilité et des manœuvres plus aisées pour le pilote.

Fin de carrière à Rezé

En 1954, la ville de Rezé acquiert le Chantenay. Les chantiers Merré à Nort-sur-Erdre remplace le moteur vapeur par un moteur diesel. La cheminée disparaît. Il est affecté au passage Trentemout-Chantenay. En 1958, la ville de Rezé vend le bateau à la société Métairaux. Faute de rentabilité, l’activité s’arrête en 1970.

La renaissance avec l’ABPN

Après plusieurs années d’errance, le bateau est acheté en 1997 par l'association Bateaux du port de Nantes. Il est restauré au chantier de l’Esclain dans sa configuration des années 1930 avec sa cheminée. L’entreprise Grondi Marine installe un moteur Mercedes de 6 cylindres et de 120 CV. Le chanteur Gilles Servat est le parrain du bateau.

Le bateau restauré est présenté au public aux rendez-vous de l’Erdre en 2007.

2013 : un monument historique

Le Chantenay est classé Monument Historique en 26 mars 2013. Stationné au bassin Ceineray, il navigue lors des fêtes nautiques nantaises.

Gaëlle Caudal
Direction du patrimoine et de l'archéologie, Ville de Nantes/Nantes Métropole
2018

Aucune proposition d'enrichissement pour l'article n'a été validée pour l'instant.

En savoir plus

Bibliographie

Collectif des associations du patrimoine industriel et portuaire nantais, « Le Chantenay», dans Inventaire : historique, ressources, projets, relations avec le Collectif, objectifs,  Nantes, 1999, p. 14

Plat Serge, Des Roquios aux Navibus : le patrimoine comme inspiration de la création contemporaine, Coiffard, Nantes, 2010

Webographie

Site de l'association ABPN Lien s'ouvrant dans une nouvelle fenêtre

Pages liées

Roquios

Tags

Bateau Loire Monument historique Port Réseau fluvial

Contributeurs

Rédaction d'article :

Gaëlle Caudal

Vous aimerez aussi

École François Dallet

Architecture et urbanisme

Ouverte en 1913, l’école François Dallet se distingue des autres écoles nantaises par son architecture particulière. Inspirée du mouvement « Arts and Craft », elle est l’œuvre...

Contributeur(s) :Delphine Gillardin

Date de publication : 19/01/2023

1133

Toutes-Aides

Architecture et urbanisme

Ce quartier au nom étrange et à la sonorité exotique s’organise autour d’une église au style incertain figée dans la digestion lente d’une antique chapelle à demi dévorée. Celle-ci...

Contributeur(s) :Jean Bourgeon , Georges Gayrard

Date de publication : 09/11/2020

5793

Îles

Géographie et biodiversité

Nantes est située en fond d’estuaire, à la confluence entre la Loire et l’Erdre et à la hauteur d’un chapelet d’îles qui facilite la traversée du fleuve. Dans son Nantes au 18e siècle,...

Contributeur(s) :André Péron

Date de publication : 28/02/2019

3117