Bandeau
Place de la Monnaie Dastum 44

3242

Ancien théâtre de la Renaissance


À la fin du 19e siècle, le théâtre de la Renaissance est la plus grande salle de spectacle de Nantes. Concurrent puis associé au Grand Théâtre (théâtre Graslin), il est un des hauts lieux de la scène nantaise du début du 20e siècle. Jusqu'à cette date du 18 décembre 1912.

Deux négociants nantais, les frères Touchais, sont à l’origine de la construction du théâtre de la Renaissance sur la place Édouard-Normand. Les travaux, qui s’élèvent à 800 000 francs, commencent en 1867 sous la direction de l’architecte Chenantais. La salle est prévue pour accueillir plus de 3 000 personnes - contre environ 2 000 pour le Grand Théâtre. La particularité de l’édifice est d’être construit en pierre, moellons et fer. Le 14 mars 1868, le nouveau lieu de spectacle ouvre ses portes place Brancas avec une représentation du Misanthrope

Théâtre de la Renaissance

Théâtre de la Renaissance

Date du document : vers 1890

1875 : le rachat par la Ville

La Renaissance se pose en concurrent du Théâtre Graslin, jouant des pièces du même genre théâtral. Au nom de la liberté théâtrale, la ville ne peut intervenir dans l’administration de ce théâtre privé ; la seule solution est de le racheter. C’est chose faite en 1875 lorsque la Renaissance est vendu pour 200 000 francs faute de résultats satisfaisants. L’ancienne salle privée devient alors salle municipale, au même titre que le Théâtre Graslin. Les deux lieux sont administrés par le même directeur afin d’éviter toute concurrence. Pendant la saison 1870-1880 et les travaux de réfection du Grand Théâtre, l’ensemble des représentations ont lieu dans la salle de la Renaissance sous la direction de Jourdan-Blondel. 

Théâtre de la Renaissance, place Brancas

Théâtre de la Renaissance, place Brancas

Date du document : 1904

1912 : le théâtre ne renaîtra pas de ses cendres

Le 18 décembre 1912, le cauchemar de tous les directeurs de théâtre se réalise : le théâtre et le conservatoire de musique attenant prennent feu. 

Incendie du Théâtre de la Renaissance

Incendie du Théâtre de la Renaissance

Date du document : 19-12-1912

Immédiatement les projets de reconstruction fusent. L’installation d’un théâtre provisoire est un temps envisagée après le rachat du matériel du Théâtre ambulant Grémier. Cependant la mairie reprend les choses en main en lançant un concours pour la reconstruction du théâtre. Le constructeur choisi, les travaux doivent débuter au début du mois d’août 1914. Malheureusement, l’entrée en guerre met un point d’arrêt au projet qui sera enterré définitivement par le conseil municipal le 5 octobre 1917. 

Maïwenn Bourdic
2008



Aucune proposition d'enrichissement pour l'article n'a été validée pour l'instant.

En savoir plus

Bibliographie

Barbier Patrick, « Le Théâtre de la Renaissance », Cahiers de l’Académie littéraire de Bretagne et des Pays de la Loire, n°32, 1995, p. 8-17

Cheviller Katell, « Nantes et ses théâtres », dans Le théâtre s'affiche : catalogue des affiches de théâtre, Archives municipales de Nantes, Nantes, 1998

Destranges Étienne, Le théâtre à Nantes depuis ses origines jusqu'à nos jours 1430-1901, J. Lessard, Nantes, 1902

Orceau Robert, « Le théâtre de la Renaissance à Nantes », Bulletin de la Société archéologique et historique de Nantes et de Loire-Atlantique, n°100, 1961, p. 106-115

Pages liées

Théâtre Graslin

Tags

Centre Ville Lieu culturel Salle de spectacle Spectacle vivant

Contributeurs

Rédaction d'article :

Maïwenn Bourdic 

Vous aimerez aussi

Conserverie Saupiquet

Architecture et urbanisme

Surtout connues comme les anciens bâtiments de la fameuse conserverie Saupiquet, les halles aux angles du boulevard de Stalingrad et de la rue François Evellin étaient à l’origine la...

Contributeur(s) :Anaïs Mailet

Date de publication : 29/12/2020

2139

Cet épisode historique est bien connu des historiens et, au moins dans les grandes lignes, des Bretons. La suite des événements qui aboutirent à l’exécution de la sentence capitale...

Contributeur(s) :Hugo Aribart

Date de publication : 19/10/2020

2025

Grand Blottereau

Architecture et urbanisme

Du Moyen Âge au 18e siècle, le Grand Blottereau est une modeste terre qui prend une nouvelle dimension lorsque Gabriel Michel en fait l’acquisition en 1741. Cet armateur nantais fait...

Contributeur(s) :Julie Aycard

Date de publication : 03/10/2022

1527