Dans les années 1920, une nouvelle vague de lotissements poursuit l’urbanisation de l'ancien domaine de Grillaud sur les pentes de la butte granitique de l'ancienne terre noble.

En 1894, Pierre Maisdon et Auguste Bague, propriétaires indivis du lieu-dit « Le Parc de Grillaud » qu’entaille une carrière, décident de faire cesser leur indivision. La propriété est divisée en deux lots, séparés par une avenue à percer. En 1901, Pierre Maisdon et Léopold Pajot, successeur d’Auguste Bague, se mettent d’accord sur la pente à donner à cette avenue de dix mètres de largeur qui part de la place de la Chênaie pour atteindre le bâtiment de l’ancien manoir de Grillaud. L’avenue est d’abord baptisée avenue Maisdon puis prend le nom de ses deux concepteurs, devenant la rue Maisdon-Pajot.

Groupe mémoire

2013

Non-Autoris�

Rue Maisdon-Pajot depuis la place de Grillaud et la Ville-en-Brique

Date du document : 25-11-2012


Témoignage : La rue Maisdon-Pajot dans les années 1940

Pendant la guerre, le principal abri dans le quartier était situé dans la rue Maisdon-Pajot, en face de l’école maternelle actuelle. Une sorte de tunnel avait été creusé dans une ancienne carrière. On pouvait y accéder par la rue et par l’école de la...

Propos de Jacqueline Douillard recueillis par les Archives de Nantes et le groupe mémoire du quartier Dervallières - Zola en 2012 dans le cadre de la collection "Quartiers, à vos mémoires"


En bref...

En savoir plus

Bibliographie

Archives de Nantes, Autour de la place Émile-Zola, Ville de Nantes, Nantes, 2013 (coll. Quartiers à vos mémoires)

Pages liées

Avenue du Parc de Procé

Rue de la Convention

Rue Raspail

Tags

Contributeurs

Rédaction d'article :

Philippe Bouglé

Témoignage :

Jacqueline Douillard