Bandeau
Rue Lamoricière Clos Toreau 

264

Centre commercial Beaulieu


Au centre de l’île de Nantes : le centre commercial Beaulieu. Premier grand centre commercial de Nantes, il ouvre en 1975. L’île est alors une Zone à Urbaniser en Priorité (ZAC) et pour répondre à un manque de commerces dans cette zone, on édifie ce centre.

L’île Beaulieu, zone à urbaniser en priorité

Dans le milieu des années 1960, l’île Beaulieu (partie est de l’île de Nantes) est encore une vaste étendue, en partie submersible. Nantes connaît alors déjà depuis quelques années une rapide expansion économique et démographique (sa population passe de 304 000 en 1968 à 470 000 en 1975). Beaulieu est alors un site remarquable, car central, au cœur du tissu urbain existant : ce sont 150 hectares de prés déserts qui offrent la possibilité d’édifier un nouveau quartier.

Nantes, métropole régionale, cherche à conserver ce statut et décide alors d’urbaniser l’île, mais également de la doter d’équipements tertiaires. Des bureaux et des commerces qui doivent être complémentaires au centre-ville, disposant d’une vaste gamme de produits et d’un bon niveau de qualité. L’île Beaulieu peut parfaitement correspondre à cette demande, en ne devenant pas, du même coup, une ville-dortoir, déserte pendant la journée.

Dès 1964, un plan masse de l’île Beaulieu est donc approuvé. Zone à Urbaniser en Priorité (ZUP), on prévoit des remblayages, l’édification de perrés (murets en pierres sèches que l'on aménage au pied ou sur le flanc d'un talus sujet à des glissements), la construction d’égouts, de routes, la préparation de parcs et jardins : 120 hectares sont mis hors crus grâce à l’apport de 4 500 000 mètres cube de sable puisé dans la Loire.

Deux ponts (pont Georges-Clemenceau et Aristide-Briand) sont également construits en 1966 pour compléter et équilibrer l’accès à l’île et les premiers travaux d’infrastructure sont entrepris en 1967. Quatre mille personnes habitent alors l’île, qui doit devenir une zone d’attraction pour de plus de 250 000 personnes.

Plan du centre de Nantes avec les axes de circulations

Plan du centre de Nantes avec les axes de circulations

Date du document :

D’une supérette au centre commercial Beaulieu

À l’origine, pour combler le manque de commerce, il est seulement prévu une supérette. Cette première volonté se place dans la suite de la loi Royer (1973) qui a pour objectif de permettre un développement équilibré des différentes formes de commerce et de protéger le petit commerce d'une croissance désordonnée des nouvelles formes de distribution. Cette loi freine, sinon interdit, la prolifération des grandes surfaces. Mais les premiers habitants de l’île et les membres de l’association Mangin (association créée le 1er avril 1971, elle a pour objectif d’améliorer les conditions de vie des habitants du quartier) veulent un grand centre commercial pour dynamiser la vie sur l’île. Ils souhaitent ainsi attirer une large clientèle venant du nord et du sud de Nantes. En effet, depuis les années 1965, la voiture individuelle est le moyen principal de locomotion et permet l’accès à de grandes surfaces de périphérie. Une architecture propre à ces grandes surfaces commerciales se développe alors avec de grands parkings gratuits à proximité des nœuds de communication.

Plan du centre commercial Beaulieu

Plan du centre commercial Beaulieu

Date du document : 2e quart 20e siècle

Dans cette dynamique, on pense qu’un centre commercial diversifié est un élément important pour la qualité de vie des habitants placés dans son rayon d’influence. Rien ne s’oppose donc à l’édification du centre commercial Beaulieu, et c’est la SEGECE (Société d’Étude et de GEstion des Centres d’Équipement) qui le conçoit avec la SELA (Société d’Équipement de Loire-Atlantique), le promoteur de l’opération Beaulieu. M. Maisonneuve, PDG de la SEGECE, précise d’ailleurs en 1975 « Je ne pense pas que ce centre de taille modeste puisse nuire en quoi que ce soit aux équipements commerciaux du centre de la ville dont la diversité et la qualité sont appréciés de la population. Il peut au contraire fournir aux commerçants nantais l’occasion d’ouvrir un deuxième point de vente et d’attirer ainsi une clientèle de proche banlieue, moins bien desservie et qui hésite parfois à affronter les encombrements d’un centre-ville ».

La construction de Beaulieu

Alors que les constructions d’immeubles d’habitations et à destination tertiaire se succèdent sans relâche, le chantier du centre est particulièrement spectaculaire en étant le plus visible de l’île.

On prévoit, en effet, que plus de 20 000 personnes habiteront ou travailleront à Beaulieu. L’infrastructure commerciale doit donc correspondre aux besoins d’une population équivalente à celle d’une ville moyenne comme Chartres (soit environ 35 000 habitants).
   
De plus, on imagine que Beaulieu exercera une attraction sur les habitants des zones, au développement démographique rapide, des rives sud et nord de la Loire ; c’est donc à plus de 280 000 environ qu’on estime alors le nombre de clients potentiel des commerces implantés dans Beaulieu.

Par conséquent, la maîtrise d’ouvrage veut que Beaulieu soit un espace animé en permanence, un lieu de loisirs et de rencontres. Le centre commercial Beaulieu est voulu comme le « pilier » sur lequel va reposer le développement et la réussite de ce nouveau quartier nantais.

Pour cela, il sera :
• Placé au centre géographique de l’île et en bordure de l’axe principal de circulation, pour être facilement accessible par les habitants de l’île et pour la clientèle de passage,
• Desservi par la nouvelle ligne de ponts passant par les ponts Georges-Clemenceau et Aristide-Briand,
• Accessible en cinq points pour faciliter l’accès aux voitures, leur trafic et leur bonne répartition (2000 places de parking dont 1600 places sous la galerie marchande),
• Accessible par un passage souterrain pour les piétons.

Vue aérienne du centre commercial Beaulieu en construction

Vue aérienne du centre commercial Beaulieu en construction

Date du document : 22-10-1974

Le centre représentera 28 000 mètres carrés de surface, dont 14 000 pour les commerces divers et 14 000 pour le grand magasin de distribution alimentaire Casino. On prévoit des boutiques d’alimentation, habillement, chaussures, équipement de la maison, services, restauration, loisirs. Ces 60 boutiques prévues sont également réparties le long d’une rue piétonne couverte de 220 mètres de long qui traverse le centre. Une vaste ouverture au plafond éclairera le centre. Enfin, trois placettes équipées de sièges et de jeux pour les enfants serviront de zones de repos et de rencontres.

L'inauguration a lieu le 11 mars 1975 et l'ouverture au public le lendemain. C’est un succès : 10 000 visiteurs pour le Casino de Beaulieu.

Centre commercial Beaulieu

Centre commercial Beaulieu

Date du document : 01-05-1975

La rénovation de 2008

Au début des années 2000, le centre a vieilli. Il a besoin d’une refonte, comme tous les centres commerciaux de sa génération qui cherchent à s’ancrer dans les années 2000. Mais, à ce moment, le projet de l’Île de Nantes porté par les architectes Chemetoff-Berthomieu est déjà lancé et implique des préconisations contraires aux propositions de rénovation. En effet, le centre n’est plus en périphérie suite à l’urbanisation de la ville, et, alors que le projet de l’Île de Nantes exige des espaces d’animations, la refonte prévoit des plus grands parkings, une façade fermée et une liaison qui semble mauvaise avec le boulevard du Général-de-Gaulle. La Commission départementale d’équipement commercial refuse donc le projet d’extension. En effet, au cours des années 1960-1970, l’espace a évolué plus vite que la société, en premier lieu avec les nœuds routiers et l’urbanisme en plaques. C’est cependant l’inverse depuis les années 2000, et ces zones commerciales sont fortement critiquées : leur dimension esthétique et les modifications qu’elles entraînent dans le paysage sont source de dépréciations.

Il faut donc attendre 2008, pour que Patrick Bouchain, architecte, revoit le projet avec un stationnement corrigé et un meilleur accès au Busway 4 et à une piste cyclable. Une entrée monumentale est créée à l’angle du boulevard du Général-de-Gaulle et de la rue Gaëtan-Rondeau et le centre est agrandi de 7 500 mètres carrés et complètement rénové. Son toit est recouvert par des dalles végétales qui jouent un rôle d’isolant thermique et permettent le stockage des eaux pluviales. Sa façade est habillée de rectangles de couleurs et de gigantesques feuilles métalliques. Un nouveau parking accueille sur son toit 1 800 mètres carrés de panneaux photovoltaïques.

Extérieur de Beaulieu en 2008

Extérieur de Beaulieu en 2008

Date du document : 2008

Des rénovations successives

Aujourd’hui, l’explosion des achats en lignes oblige les centres commerciaux à changer de stratégie pour attirer de nouveaux clients. Les simples centres commerciaux ne correspondent plus aux besoins des usagers et cessent de n’être voués qu’à une seule fonction : commerciale pour devenir des lieux multiples, ludiques.

Par conséquent, dès septembre 2016, de nouveaux travaux de rénovation sont effectués. Signés de l’agence de design Market Value, et inaugurés du 1er au 4 mars 2017, les travaux durent sept mois. Des animations sont alors créées en partenariat avec des structures locales et proposent des cours de fitness, yoga, running et bibliothèque participative.

Vue actuelle du centre commercial Beaulieu

Vue actuelle du centre commercial Beaulieu

Date du document : 2023

Le centre commercial est encore agrandi en 2023 (5 476 mètres carrés supplémentaires). Agrandissement motivé par l’implantation de l’enseigne Primark et la nécessité de créer une surface suffisamment grande pour l’accueillir. Soixante places de stationnement supplémentaires sont également ajoutées.

Sophie Audoux
Direction du patrimoine et de l’archéologie, Ville de Nantes/Nantes Métropole
2023



Aucune proposition d'enrichissement pour l'article n'a été validée pour l'instant.

En savoir plus

Bibliographie

Durand Patrick, « 1979 - Nantes, ville de départ du Tour de France automobile », AMP MAG Nantes, novembre 2023

Pages liées

Île Beaulieu

Tags

Activité tertiaire Alimentation Architecture artisanale, commerciale et tertiaire Ile Beaulieu Quartier

Contributeurs

Rédaction d'article :

Sophie Audoux

Vous aimerez aussi

Les 17 et 18 août 1851 deux journées de festivités célèbrent l’arrivée du train à Nantes.

Contributeur(s) :Delphine Gillardin

Date de publication : 06/09/2021

1013

Place du Petit-Bois

Architecture et urbanisme

Au cœur du quartier de la Musse, la place du Petit-Bois est une petite place aux allures champêtres, un lieu de vie animé tout au long de l'année par les Amis de la Place qui y organisent...

Contributeur(s) :Philippe Bouglé , Elisabeth Caron

Date de publication : 07/03/2019

3054

Usine Saunier-Duval

Architecture et urbanisme

Dans le premier quart du 20e siècle, de nombreuses usines s’implantent à proximité de la voie ferrée Nantes-Châteaubriant sur l’ancienne propriété de la Halvèque. L’usine Saunier-Duval,...

Contributeur(s) :Gaëlle Caudal

Date de publication : 17/01/2020

2995