Révolution
L'Entêté

Les anneaux sont ces cercles de fer qui servent à attacher les bateaux le long des quais de la Loire et de ses affluents, bien visibles sur les tableaux et cartes postales d’avant les années 1960. Beaucoup ont disparu, certains occupent des emplacements incongrus, treize sont encore visibles sur les courtines du château. D’autres sont utilisés pour amarrer canot ou paquebot de croisière, navibus ou bateau-promenade, barque de pêcheur ou trois-mâts historique, péniche ou bateau-lavoir aménagé.

Les anneaux sont aussi les entraves pour les poignets et les colliers de force munis de pointes que les négriers utilisaient pour immobiliser les captifs. Visibles dans les vitrines du Musée d’histoire de la ville au château, ils permettent aux Nantais et autres visiteurs de connaître et garder en mémoire un aspect concret du trafic triangulaire et de l’esclavage. Cette référence, l’anneau ensanglanté, est utilisée aussi par Pierre Perron lorsqu’il crée en 1985 une affiche pour le bicentenaire du Code noir. Pour les mêmes raisons, l’association Les Anneaux de la mémoire est fondée en 1991 et contribue à organiser en décembre 1992 une très importante exposition sur l’histoire du commerce triangulaire qui attire des centaines de milliers de visiteurs. Depuis 1999, elle publie les Cahiers des Anneaux de la mémoire, consacrés, comme le Centre d’études et de recherches, à la traite et l’esclavage ainsi qu’à leurs conséquences internationales.

Sculpture  <i>Les Anneaux</i>  de Daniel Buren

Sculpture Les Anneaux de Daniel Buren

Date du document : 05-06-2010

Depuis 2007, Les Anneaux sont ceux de Daniel Buren et Patrick Bouchain, une des œuvres pérennes installées en 2007 à l’occasion de la Biennale d’art contemporain Estuaire : dix-huit cercles métalliques alignés sur 800 mètres, quai des Antilles. Si forme et emplacement rappellent les anneaux d’amarrage, le titre peut aussi évoquer Les Anneaux de la mémoire. De couleur argentée le jour, ils offrent des perspectives inédites sur la ville ; alternant le rouge, le vert, le bleu la nuit, ils signalent la place des chantiers navals abandonnés, le mariage entre terre, mer et fleuve, servent d’amers aux pêcheurs de Loire. C’est une nouvelle image de la ville qu’ils contribuent à forger.

Extrait du Dictionnaire de Nantes
2018
(droits d'auteur réservés)

En savoir plus

Bibliographie

« La traite esclavagiste, son histoire, sa mémoire, ses effets », Cahiers des Anneaux de la Mémoire, n°1, 1999

Les Anneaux de la mémoire : Nantes-Europe, Afrique, Amériques : exposition, [Nantes], Château des ducs de Bretagne, du 5 décembre 1992 au 4 février 1994, Centre international de la mer-Corderie royale, Rochefort, 1992

« Les Anneaux : Daniel Buren & Patrick Bouchain », dans Estuaire Nantes Saint-Nazaire, 2007-2009-2012, le parcours pérenne [En ligne], Le Voyage à Nantes, Nantes, [consulté le 20 avril 2020], disponible à l'adresse : http://www.estuaire.info/fr/oeuvre/les-anneaux-daniel-buren-et-patrick-bouchain/

Pages liées

Ports

Traite négrière

Tags

Contributeurs

Rédaction d'article :

Michèle Guyvarc'h

Aucune proposition d'enrichissement pour l'article n'a été validée pour l'instant.