A

108

Matrimoine : sortir les femmes de l’ombre

Date de publication : 08/09/2021

Depuis 2 ans, la Ville de Nantes a choisi de compléter l’intitulé des Journées européennes du Patrimoine. Elle y ajoute le mot « Matrimoine ». Ce nouveau titre met en lumière l’engagement du territoire depuis plusieurs années pour révéler la place des femmes dans l’histoire. Illustration avec quelques structures impliquées dans l’édition 2021.


L’histoire sociale de Nantes ne peut pas se résumer à la figure de l’ouvrier métallurgiste des chantiers navals. C’est le point de départ des recherches menées il y a plusieurs années par le Centre d’histoire du travail (CHT) dans ses archives photographiques : elles ont démontré que les femmes sont bien présentes en nombre dans les industries et les manufactures. Ainsi, le CHT a réalisé des portraits de figures militantes féminines. Le CHT a aussi retenu une approche sensible pour parler de l’histoire ouvrière lors des Journées européennes du Patrimoine et du Matrimoine avec le spectacle Douze femmes en colère sur le conflit social à Tréfimétaux, en 1975 à Couëron. Ainsi, le Matrimoine interroge également les manières de transmettre, à contre-courant d’une histoire qui ne s’intéresserait qu’aux « grands hommes ».

De son côté, face à la difficulté de disposer de sources, la Maison des Hommes et des techniques (MHT) recueille depuis 2014 des témoignages de femmes ayant travaillé dans la construction navale. En 2020, la MHT a réalisé un panneau sur les munitionnettes dans le cadre de l’exposition « Ces femmes qui font rayonner Nantes », organisée par la Direction du patrimoine et de l’archéologie de la Ville de Nantes. Pour cette nouvelle édition des Journées européennes du Patrimoine et du Matrimoine, elle prépare une présentation des pontonnières. Aujourd’hui, la MHT continue ce travail de récolte de la mémoire féminine des chantiers. Si vous avez travaillé aux chantiers ou si vous avez des choses à raconter pour continuer à faire vivre cette histoire méconnue, n’hésitez pas à contacter l’association à mht.nantes@wanadoo.fr ou au 02 40 08 20 22.

Ouvrières dans les ateliers des obus

Ouvrières dans les ateliers des obus

Date du document : 20e siècle

L’association Méridienne travaille quant à elle à la sauvegarde du patrimoine scientifique et de navigation nantais. Dans des activités longtemps dominées par les hommes, l’association veille à révéler l’implication des femmes, lorsqu’elle construit des parcours scientifiques dans la ville ou qu’elle anime des ateliers sur les instruments de navigation et d’astronomie. En 2019, la Ville a donné le nom d’Edmée Chandon à la place située au croisement des rues Copernic et Cassini. Elle a été la première femme astronome de l’Observatoire de Paris en 1912. La Méridienne a saisi l’occasion pour créer des supports pour la faire connaître. Les 18 et 19 septembre l’association présentera une exposition sur d’autres femmes astronomes, mais aussi sur des femmes pirates et corsaires.

Le Matrimoine se révèle aussi par des chemins inattendus. L’association Clown En Nez Veille fait vivre l’art du clown. Au fil du temps, elle s’est emparée des questions de discriminations, notamment celles liées au genre. En 2020, Clown En Nez Veille a saisi l’opportunité des Journées du Patrimoine et du Matrimoine pour faire connaître l’artiste nantaise Claude Cahun grâce à des ateliers d’écriture. L’association propose cette année de découvrir Marcel Moore, autre artiste nantaise indissociable de Claude Cahun.

Le Centre généalogique de Loire-Atlantique a choisi de réaliser les arbres généalogiques de quelques figures féminines de Loire-Atlantique, l’artiste Claire Brétécher, la sportive Alice Milliat, la restauratrice Clémence Lefeuvre et la chirurgienne Yvonne Pouzin. En remontant le temps, l’association inscrit ces femmes dans l’histoire collective : les parcours de leurs familles reflètent la vie des générations passées.

Enfin, Les Ateliers Femmes et féminisme est une association nantaise créée en 2017. Ses actions ont pour objectifs :

• de rendre les réalisations des femmes visibles,
• d'inscrire les femmes dans l'histoire
• de donner des modèles aux générations futures.

Son deuxième objectif est de faciliter l'appropriation de l'histoire des femmes et du savoir par les femmes. Pour cela, l'association organise régulièrement des conférences, des projections de films et des ateliers de contribution à l'encyclopédie Wikipedia. Elle crée des partenariats avec les institutions nantaises afin de valoriser le matrimoine nantais. Dans le cadre des Journées du patrimoine et du matrimoine 2021, les AFF, en partenariat avec Les Femmes du Digital Ouest et le Château des ducs de Bretagne – musée d'histoire de Nantes organise un atelier de contribution à Wikipédia au château des ducs le samedi 18 septembre de 9h30 à 12h30 et de 14h à 17h. Informations et inscriptions sur le site du château.

Gurval Quartier - Mission Égalité, Ville de Nantes/Nantes Métropole / Les Ateliers Femmes et féminisme