321

Une bande-dessinée revient sur 50 ans de combat des « Amiantés du Tripode »

Date de publication : 08/11/2023

Réalisée à l’initiative de l’Association Solidarité Tripode, Les Amiantés du Tripode : histoire d’une lutte est une bande-dessinée racontant le long combat mené par les agents de l’État exposés à l’amiante pendant 20 ans entre les murs de l’immeuble Tripode.


En 1972, le tout nouvel immeuble du Tripode est inauguré dans le quartier Beaulieu, sur l’île de Nantes, afin d’accueillir des services de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), du ministère des Affaires étrangères et du Trésor Public. Cette bâtisse doit son nom à son architecture emblématique du paysage nantais de l’époque. Elle est néanmoins pointée du doigt dès la fin des années 1970 par les syndicats des employés du Tripode du fait de la présence d’amiante. Ce matériau bon marché, apprécié pour ses propriétés isolantes, acoustiques, ou encore sa résistance au feu, est jugé responsable de maladies et du décès d’un nombre important de personnes travaillant à son contact. Déjà, en 1949, les principales mines d’amiante du Québec se mettent en grève pendant plusieurs mois. Parmi les revendications des travailleurs figure la mise en place de mesures pour limiter l’exposition à la poussière d’amiante. Depuis 1987, l’amiante est classé cancérigène par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Vue du Tripode sur l’île Beaulieu

Vue du Tripode sur l’île Beaulieu

Date du document :

Alertés par les recherches menées par le collectif anti-amiante de l’Université de Jussieu sur la présence de l’amiante en France et ses dangers, les agents du Tripode s’unissent au sein d’une intersyndicale amiante Tripode. Ce collectif engage alors un long bras de fer qui l’oppose à l’État, à la fois employeur et propriétaire de l’immeuble. Cette mobilisation mène à l’évacuation et la destruction du Tripode, à la mise en place d’un suivi médical inédit des anciens employés du Tripode ou encore à la reconnaissance de leur exposition à cette poussière toxique et des maladies qui en résultent. De nos jours, l’intersyndicale continue son combat en faveur de l’indemnisation des victimes et de la poursuite des études épidémiologiques sur l’amiante.

Pancarte de la communauté urbaine précisant le désamiantage du tripode

Pancarte de la communauté urbaine précisant le désamiantage du tripode

Date du document :

Éditée par le Centre d’histoire du travail, la bande-dessinée Les Amiantés du Tripode : histoire d’une lutte est née de la collaboration entre l’Association Solidarité Tripode et un groupe de dessinateurs et dessinatrices. Elle raconte l’histoire de ces agents embauchés dans les années 1970 au Tripode et qui se sont investis dans cette mobilisation collective. Outre le récit de cette lutte, l’objectif de cet ouvrage est de sensibiliser le grand public au danger de l’amiante et rappeler que ce matériau hautement toxique est toujours massivement utilisé dans de nombreux pays à travers le monde.

Cette bande-dessinée est disponible dès maintenant en librairie.

En savoir plus :

> Article sur le Tripode
> Article sur l’histoire de la lutte menée par l’Intersyndicale amiante Tripode
> Site internet de l’Association Solidarité Tripode

Direction du patrimoine et de l’archéologie, Ville de Nantes/Nantes Métropole

Autres actualités :

Le 2 mai 2019 était lancée la plateforme Nantes Patrimonia. En 5 ans, l’outil de découverte...

Date de publication : 07/02/2024

Le jeudi 22 février à 17h30, les Archives départementales de Loire-Atlantique accueillent l’historien...

Date de publication : 07/02/2024

Du 24 février 2024 au 22 septembre 2024, le Chronographe présente sa nouvelle exposition temporaire...

Date de publication : 02/02/2024