A

56

Restauration de l’autobus Chausson : quarante ans d’aventure pour l’association ARNO 

Date de publication : 13/10/2021

Mis en service en 1951, l’autobus Chausson n°207 a circulé jusqu’en 1979 dans les rues nantaises. Depuis, les passionnés de l’association ARNO s’attachent à préserver ce patrimoine.


À la fin de la Seconde Guerre mondiale, la Ville de Nantes entreprend de renouveler son offre de transports en commun. Le réseau de tramways, vieillissant, a subit de lourds dommages pendant la guerre et il devient impératif de trouver une alternative à ce mode de transport. Une flotte d’autobus Renault est mis en circulation en 1947, remplacée en 1951 par des autobus Chausson.

En 1975, après 24 années de service au sein de la Compagnie Nantaise de Transports en Commun (CNTC), l’autobus Chausson APH 2.50 n°207 est mis à la disposition des industries nantaises pour le transport de leur personnel. Il est par la suite racheté par la société des Forges de la Loire et cesse de circuler en 1979.

La sauvegarde de l’autobus Chausson n°207 a été rendue possible grâce à Pascal Rageaud, alors président de l’association ARNO (Auto Rétro Nantes Océan) et Philippe Choimet. En 1979, ces passionnés de véhicules anciens s’adressent à la société des Forges de la Loire. Ils présagent que l’autobus finira tôt ou tard à la casse et tentent leur chance pour récupérer le véhicule. La société accepte de céder l’autobus à l’association l’année suivante. Le chantier de restauration, qui durera plus de 40 ans, peut débuter !

 

Intérieur de l'autobus

Intérieur de l'autobus "Chausson" lors des Journées du Patrimoine

Date du document : 19-09-2021

Ce sont dans un premier temps les adhérents de l’association qui prennent en charge la restauration. Une convention est passée avec la SEMITAN afin d’abriter l’autobus dans les locaux de la Morrhonnière. Une fois le moteur changé, il devient urgent de s’occuper de la carrosserie, attaquée par la corrosion. Les adhérents étant pour la plupart des amateurs et non des professionnels de la mécanique, de la résine est utilisée pour remettre en état la carrosserie. L’autobus est ensuite peint aux couleurs de la CNTC et des publicités de l’époque.

Les années suivantes sont marquées par la restauration de l’intérieur du véhicule et du moteur. En état de marche, l’autobus est présenté au public lors des sorties en véhicules anciens des adhérents et de nombreux événements.

Dans les années 2000, il est nécessaire d’entreprendre la restauration de la carrosserie dont la résine s’est usée au fils du temps. Afin de financer l’intervention d’un carrossier professionnel, l’association dépose une demande de classement de l’autobus au titre des Monuments historiques. Le véhicule est officiellement classé en septembre 2014. En capacité de lancer une nouvelle étape dans la renaissance du Chausson n°207, l’association choisit l’expertise de la Carrosserie Charriau-Evain pour mener à bien cette mission. L’autobus sort des ateliers du carrossier le 14 janvier 2021.

Le 19 septembre 2021, à l’occasion des Journées européennes du patrimoine et du matrimoine, l’autobus est officiellement inauguré sur le parking Gloriette.

          > En savoir plus sur l’histoire de l’autobus Chausson n°207 et sa restauration sur le site de l’association ARNO
          > Site internet de l’association Auto Rétro Nantes Océan
          > Retrouvez également un article sur l’autobus Chausson sur Nantes Patrimonia

Direction du patrimoine et de l'archéologie, Ville de Nantes/Nantes Métropole