A

37

Cathédrale de Nantes : lancement des travaux de décontamination

Date de publication : 05/04/2022

Les travaux de dépollution ont commencé sur l’ensemble de la cathédrale, des sols, des élévations et des voûtes, ainsi que tout le mobilier et les tableaux présents à l'intérieur à la suite à l’incendie volontaire du 18 juillet 2020.


Lors de l’analyse de l’état de la cathédrale, faite en 2021, les diagnostiqueurs ont découvert que certains endroits à l’intérieur de la cathédrale révèlent une forte concentration en plomb. L’incendie a détruit le grand orgue du 17e siècle et entraîner la fonte de ses 6800 tuyaux, composés d’étain et de plomb, ce qui a diffusé des poussières grasses contenant des matériaux contaminés sur les parements, les voûtes, les vitraux, les maîtres-autels et le sol sur plus de 37 mètres de hauteur.

L’opération qui a débuté le 7 Février 2022 a pour objectif la décontamination totale de la cathédrale. Les poussières de plomb vont être retirées sur toutes les surfaces. Afin de réduire le risque d’exposition au plomb des intervenants, plusieurs sas doivent être franchis pour pouvoir accéder à l’intérieur du bâtiment et des équipements de protection sont obligatoires.

Cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Nantes

Cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Nantes

Date du document : 10 mars 2022

Des échafaudages et des nacelles ont été déployés à l'intérieur de la cathédrale, pour assurer ce travail de nettoyage. Au total, 29 000 mètres carrés de surface vont être aspirés à la brosse et au pinceau pour ôter les particules de plomb.

Cette opération nécessite le décrochage de 26 tableaux présents à l’intérieur de la cathédrale. La plupart des œuvres sont de dimensions très importantes (jusqu’à 4 mètres de hauteur). Ils seront descendus au sol et transportés dans un atelier de restauration construit dans la nef de la cathédrale pour être dépollués et dépoussiérés. Un constat d’état sera effectué pour chaque œuvre. Si l’état de certains tableaux s’avérait mauvais, une restauration serait engagée comme par exemple pour le Martyre de saint Gohard.

Les lustres vont également être décrochés pour être nettoyés et restaurés si besoin.

Ce violent incendie a engendré des pertes d'objets mobiliers et des dégâts affectant les parements intérieurs en pierre dans certaines parties du bâtiment. D’autres diagnostics sont prévus pour connaître l’état de la cathédrale.

Cette phase du chantier doit se poursuivre jusqu’en août 2022. Une fois la cathédrale dépolluée, les travaux de restauration de la cathédrale pourront être envisagés. Aucune date de réouverture au public n’a été communiquée.

> Cliquez ici pour suivre la restauration de la cathédrale sur le site internet de la DRAC
> En savoir plus sur l’histoire de la cathédrale de Nantes

Direction du patrimoine et de l’archéologie, Ville de Nantes/Nantes Métropole