278

Nouveau point d’étape sur la restauration de la cathédrale

Date de publication : 10/10/2023

Depuis l’incendie de la cathédrale de Nantes le 18 juillet 2020, le chantier de restauration se poursuit. Depuis le début de l’année, le chantier de dépollution est terminé et les travaux de restauration ont débuté.


Début 2023, la décontamination de la cathédrale s’est achevée. Le monument avait été fortement pollué au plomb du fait de la combustion des tuyaux du grand orgue du 17e siècle. Ce chantier colossal a été rallongé de cinq mois, le premier nettoyage n’ayant pas suffit à obtenir un taux de plomb au-dessous de la norme.

Durant ces travaux de dépollution, les restaurateurs sont également intervenus sur les œuvres d’art présentes dans la cathédrale lors de l’incendie, et notamment sur les tableaux. Nombre d’entre eux ont été dégradés par les dépôts de cendre, de plomb, les départs de feux et les eaux d’extinction de l’incendie utilisées par les pompiers. Les 32 tableaux ont été acheminés dans un atelier de restauration construit sur le site. Une fois traités, les restaurateurs ont pu établir un programme de restauration pour chacun d’eux en fonction des dégâts constatés.

Parmi les toiles à restaurer figure le Martyre de saint Gohard, œuvre du peintre nantais Édouard Jolin. C’est aux conservatrices-restauratrices Claire Le Goff et Kiriaki Tsesmeloglou que revient la tâche de donner une seconde vie à ce tableau. L’année 2023 marque également le lancement de la restauration de l’un des chefs d’œuvre les plus emblématiques de la cathédrale : le tombeau du duc de Bretagne François II et de son épouse Marguerite de Foix, que l’on doit notamment au sculpteur Michel Colombe. Il a été réalisé à la fin du 15e siècle à la demande de la duchesse Anne de Bretagne pour accueillir les dépouilles de ses défunts parents. Avant l’incendie, la Direction régionales des affaires culturelles des Pays de la Loire (DRAC) avait déjà constaté l’état de dégradation de la sépulture. La fermeture de la cathédrale est l’occasion de démonter le tombeau. Ses différentes composantes seront plongées dans un bain afin d’en extraire le sel qui ronge la pierre.

Depuis le début de l’année, d’autres interventions ont lieu : l’orgue de chœur est en cours de restauration, tout comme le chœur, la voûte et le bras sud du transept.

Direction du patrimoine et de l’archéologie, Ville de Nantes/Nantes Métropole

Autres actualités :

Dans le cadre des Journées européennes de l’archéologie, ACTA Archéo réalisera des démonstrations...

Date de publication : 05/06/2024

Le mardi 28 mai dernier a eu lieu une cérémonie particulière à deux pas de la Beaujoire : la...

Date de publication : 05/06/2024

Ce samedi 1er juin, plusieurs visites guidées sont organisées pour découvrir le patrimoine...

Date de publication : 31/05/2024