A

248

Inventaire du patrimoine de Doulon : Les habitants font découvrir leur quartier

Date de publication : 07/04/2021

Depuis septembre 2020, la Ville de Nantes a missionné Julie Aycard pour mener un inventaire du patrimoine de Doulon. Les habitants ont été invités à participer à la démarche. Après une premier repérage, quatre déambulations ont été organisées les 8 et 10 mars 2021 pour aborder différents thèmes spécifiques au quartier, comme le maraîchage, l'histoire cheminote, les communautés récentes et anciennes, l'urbanisation récente. 17 habitants se sont portés volontaires pour accompagner Julie dans ses repérages sur les 4 balades.


Ce mercredi 10 mars à 10h30, Julie attend sur la place du Vieux-Doulon deux volontaires, habitants du quartier, pour partir à la découverte des zones résidentielles surgies entre 1950 et 2020.

Michel Chassé habite le quartier depuis toujours, maraîcher, fils de maraîcher, il a gardé la mémoire des lieux et a vu leur transformation depuis plus de 50 ans. Il se souvient : "ici c'étaient les terres maraîchères. Les maraîchers représentaient une centaine de familles qui se connaissaient bien, se cotoyaient et fondaient famille ensemble". Au fil de la balade, il égrenne le nom de tous les propriétaires et précise les limites de propriétés, matérialisées par les murs encore visibles, au milieu des immeubles récents ....

Repérage des balades de l'inventaire du patrimoine, quartier Doulon

Repérage des balades de l'inventaire du patrimoine, quartier Doulon

Date du document : 10-03-2021

Il évoque avec Julie le rôle de ces murs : "Ils permettaient de délimiter les parcelles et les propriétés, mais ils servaient aussi à emmagasiner la chaleur, à couper du vent et évitaient le gel. Les serres étaient construites le long de ces murs."

Repérage des balades de l'inventaire du patrimoine, quartier Doulon

Repérage des balades de l'inventaire du patrimoine, quartier Doulon

Date du document : 10-03-2021

Madeleine Roussel est arrivée dans le quartier en 2011. Elle n'a pas connu les maraîchers, mais elle a vu surgir le nouveau quartier. Rue Anita Conti, elle attire notre attention sur un ensemble d'immeubles au parement gris-beige-marron intrigant : " La résidence basse-Chênaie a été construite par Nantes Habitat qui à cette occasion, a mené un chantier local de réinsertion : "toutes les pierres des façades ont été montées une à une par les ouvriers de ce chantier."

Pendant une heure trente, Julie Aycard échange avec ses deux visiteurs. Julie va se nourrir de ces échanges pour enrichir l'inventaire en cours. Elle reviendra vers eux, une fois qu'elle aura complété son travail aux archives.