Benjamin Péret (Rezé, 1899 – Paris, 1959)
Jacques Baron (Paris, 1905 – Paris, 1986)

René Guy et Hélène Cadou

A

137


René Guy Cadou (Sainte-Reine-de-Bretagne, 1920 – Louisfert, 1951) et Hélène Cadou (Mesquer, 1922 – Nantes, 2014)

René Guy Cadou est le chef de file de l'école de Rochefort, qui fut, après le surréalisme, l'un des principaux mouvements de la poésie française du 20e siècle. Sa femme, Hélène Cadou, est aussi l'autrice de nombreux recueils de poésie.

Portrait photographique de René-Guy Cadou et de Hélène Cadou

Portrait photographique de René-Guy Cadou et de Hélène Cadou

Date du document : vers 1950

Une enfance sous le signe de la littérature

Fils d’instituteurs, René Guy Cadou passe une partie de son enfance à Sainte-Reine-de-Bretagne, près de Savenay, avant que son père soit nommé ensuite à Saint-Nazaire en 1927. Trois ans plus tard, ses parents obtiennent une mutation à Nantes, et il est faits ses études secondaires au lycée Clemenceau. En 1932, il doit faire face au décès de sa mère, suivi par celui de son père en 1940. Il se plonge alors dans la rédaction de poèmes, ayant découvert l’art poétique grâce à son père.

Portrait photographique original réalisé à Orléans.

Portrait photographique original réalisé à Orléans.

Date du document : 1948

À l’âge de 16 ans, il fait la rencontre de Michel Manoll, un libraire bouquiniste qui le met en contact avec d’autres Nantais intéressés par la littérature comme Jean Bouhier, un étudiant en médecine, et Julien Lanoë.

 

Poète et instituteur

En 1937, il publie son premier recueil de poésie, Brancardiers de l’Aube, et un second l’année suivante, Forges du vent. Par l’intermédiaire de Michel Manoll, il établit des relations épistolaires avec Pierre Reverdy et Max Jacob, qu’il rencontre pour la première fois en 1940.
La même année, près sa mobilisation, il devient instituteur dans plusieurs villes du département de la Loire-Inférieure. Pendant cette période, il participe avec Jean Bouhier à la publication d’une revue, Les Cahiers de Rochefort, et ce dernier fonde l’école de Rochefort, dont René Guy Cadou sera le chef de file.

Poèmes choisis : 1944-1950

Poèmes choisis : 1944-1950

Date du document : 1950

En 1945, il publie des recueils de poésie dont l'un, Pleine poitrine, aborde les thèmes de la liberté, l’amour et la fraternité des hommes. Ses œuvres poétiques complètes sont réunies sous le titre Poésie, la vie entière.

 

Une rencontre déterminante

En 1946, après de longues fiançailles, il épouse Hélène Laurent, une jeune fille originaire de Mesquer, qu’il a rencontrée en 1943 à Clisson. Fille d’un couple d’instituteurs nantais, sa famille  s’installe à Nantes en 1929, et Hélène fait ses études secondaires au lycée Gabriel Guist’hau avant de poursuivre des études de lettres et de philosophie.
En 1943, René Guy Cadou échappe de peu à la mort lors des bombardements de Nantes. Nommé instituteur à Louisfert en 1946, il y ressent les premiers symptômes de sa maladie qui l’emporte cinq ans plus tard. Surtout connu pour son œuvre poétique, il écrit un roman, La Maison d’été, qui paraît après sa mort en 1955.

 

Un art de la poésie et du vers partagé par Hélène Cadou

Sa femme Hélène, qu'il a célébré notamment en 1951 dans Hélène ou le règne végétal, a elle-même composé une importante œuvre poétique : Le Bonheur du jour (1956), Cantate des nuits intérieures (1958), La Mémoire de l’eau (1993), C’était hier et c’est demain (2000).

Cantate des nuits intérieures

Cantate des nuits intérieures

Date du document : 1958

Après le décès de son époux en 1951, elle quitte Louisfert pour exercer le métier de bibliothécaire à Orléans jusqu’en 1987. Elle participe au développement de l’activité culturelle de la ville en tant que présidente du Centre d’action culturelle d’Orléans et du Loiret, puis de la Maison de la Culture de 1967 à 1975, et elle publiera en tout 23 recueils de poésie entre 1977 et 2003. En 1993, elle s’installe à Nantes et participe à la création du Centre René-Guy Cadou, géré par la Bibliothèque municipale de Nantes.

 

Bibliothèque municipale
2019

En savoir plus

Bibliographie

Colloque René-Guy Cadou, Actes du colloque René-Guy Cadou des 23-24-25 octobre 1981,  Université, Nantes, 1983
Lardoux, Jacques, René-Guy Cadou et l’École de Rochefort, Presses de l’Université d’Angers, Angers,  2013
Moncelet, Christian, René-Guy Cadou : les liens de ce monde, Éditions du Champ Vallon, Seyssel,  1983

Webographie

Site officiel René-Guy et Hélène Cadou

René-Guy Cadou à la Bibliothèque municipale

Hélène Cadou à la Bibliothèque municipale

René-Guy Cadou sur BNF Data

Hélène Cadou sur BNF Data

Pages liées

Julien Lanoë

Lycée Clemenceau

Littérature

Tags

Contributeurs

Rédaction d'article :

Chloé Voirin

Aucune proposition d'enrichissement pour l'article n'a été validée pour l'instant.