Benjamin Péret (Rezé, 1899 – Paris, 1959)
Escaliers

Fanny de Bégon dite Mme de Stolz (Nantes, 1820 – Pontault-Combault, 1898)

A

9


Très tôt, Madame De Stolz trouve sa vocation dans l'écriture de romans pour enfants.

Les débuts d’une carrière vouée à l’écriture romanesque

Théonile Anne Lorin naît à Nantes d’un père employé à l’Octroi, Jean-Baptiste Aristide Joseph Louis Lorin, époux de Marie Bonne Marguerite Roi.
Par son mariage, elle devient  Madame la comtesse de Bégon de la Rouzière, et change son prénom pour celui de Fanny. La famille de son époux appartient à l’ancienne noblesse de l’Auvergne et du Bourbonnais.  Sous son pseudonyme, Madame de Stolz, elle publie ses premiers écrits dès 1850 dans le Journal des jeunes personnes et dans le Journal des petites filles.

org.nuxeo.client.objects.blob.FileStreamBlob cannot be cast to org.nuxeo.client.objects.user.User

Une consécration qui perdure dans le temps

Jusqu'en 1898, elle publie plus de cent ouvrages destinés aux enfants, dont plusieurs sont illustrés en noir et blanc par les meilleurs artistes de son temps comme Zier ou Tofani. Ses ouvrages sont édités dans les maisons d'édition les plus réputées et dans les collections les plus appréciées comme chez Hachette avec la collection « Bibliothèque rose illustrée » et chez Barbou frères dans la collection « Bibliothèque chrétienne et morale ».

 

Ses romans sont toujours plébiscités par les lecteurs, comme La maison roulante et La maison blanche, qui en sont déjà à leur vingtième réédition. D’autres ouvrages sont aussi fréquemment réédités, comme La Famille Coquelicot et Les mésaventures de Mademoiselle Thérèse, qui en sont respectivement à leur neuvième et huitième rééditions.

 

Bibliothèque municipale
2019

Aucune proposition d'enrichissement pour l'article n'a été validée pour l'instant.